PARTAGER

Le Sénégal vient de perdre un de ses bâtisseurs. Fondateur de la Compagnie sahélienne d’entreprise (Cse), un groupe évoluant dans les Bâtiments et les travaux publics (Btp), Aliou Sow est décédé à l’âge de 83 ans, dans la nuit de mardi à mercredi, à Paris des suites d’une longue maladie, a annoncé la Radio futurs médias (Rfm). Décédé à l’hôpital militaire américain de Paris, la dépouille mortelle du richissime homme d’affaires est attendue vendredi à Dakar.
Le Président Macky Sall a salué la mémoire de l’entrepreneur sénégalais Aliou Sow, dont le décès fait, selon lui, perdre au Sénégal, «une figure emblématique de son secteur privé national». Dans un communiqué transmis à l’Aps, le président de la République a dit sa peine d’apprendre «la triste nouvelle du décès de Aliou Sow». «Avec le rappel à Dieu de Aliou Sow, le Sénégal perd une figure emblématique de son secteur privé national», dit-il.
«Créateur d’entreprises et philanthrope engagé, le fondateur de la Cse est un modèle de ténacité et de constance dans la quête de l’excellence», a ajouté Macky Sall. Il a salué la mémoire du défunt et présenté ses «condoléances émues» à sa famille.
Ingénieur de formation, Aliou Sow s’est illustré dans le génie-civil, les finances, les Btp, notamment au niveau national et international. Il était également apprécié pour sa générosité, notamment dans le domaine social.
Aliou Sow avait d’abord débuté comme cadre dans le groupe pétrolier Shell avant de participer, en 1970, à la création de la Compagnie sénégalaise d’entreprise (Cse) qui deviendra, six ans après, la Compagnie sahélienne d’entreprises.
Il a été remplacé à la tête de la Cse par son fils Oumar, mais il n’en gardait pas moins un œil sur l’évolution de la société.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here