PARTAGER

Le journaliste Mame Aly Konté est décédé ce dimanche à Mbour, des suites d’un malaise, a appris l’Aps de plusieurs sources. Mame Aly Konté, géographe et expert des questions urbaines et environnementales, a travaillé à Sud Quotidien. Titulaire d’un Diplôme supérieur en Science et Journalisme, Konté était aussi membre du Comité scientifique du bulletin de liaison de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (Ifdd). Membre du Réseau africain des journalistes scientifiques affilié à la grande Fédération internationale des journalistes scientifiques, Mame Aly Konté a participé à beaucoup de séances de formation, de forums et de conférences sur les villes en Afrique et dans le monde. Il est auteur de nombreux reportages en Afrique et dans le monde sur les économies vertes, l’environnement et la gestion urbaine, et est également co-auteur de plusieurs ouvrages thématiques et revues scientifiques sur le journalisme spécialisé dans les domaines de la bonne gouvernance des territoires (régions, départements, communes) et du développement durable.
Il faisait partie du Groupe des experts travaillant avec Onu Habitat sur les questions des villes, du logement, de la planification urbaine (architecture et urbanisme), mais encore dans le secteur des infrastructures et des transports. En 2008, Mame Aly Konté a reçu le prix du «meilleur reportage scientifique» lors d’une cérémonie organisée par l’Acadé­mie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts). Ce prix était initié dans le cadre de la 3ème conférence internationale sur l’initiative de développement des académies des sciences d’Afrique (Asadi 3) organisée à Dakar.
Aps

Décès de Jacques Diouf : Un défenseur de la Fao s’en est allé 

L’ancien directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), Jacques Diouf, est décédé ce samedi à Paris, des suites d’une maladie, a appris l’Aps de plusieurs sources. «Le Sénégal vient de perdre un de ses plus valeureux fils avec le décès de notre compatriote Jacques Diouf. Il a été pour moi un collaborateur efficace au début de mon premier mandat. Je salue sa mémoire et présente mes condoléances émues à sa famille éplorée», a écrit le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, sur Tweeter.
Sur Tweeter toujours, Fao Sénégal écrit : «Notre ancien directeur général M. Jacques Diouf est décédé aujourd’hui. Nous sommes attristés de cette nouvelle. Nous pensons à sa famille, à ses amis, à ses collègues de la Fao. Nous pensons également (au Président) Macky Sall et aux Sénégalais qui viennent de perdre un homme de valeur», ajoute le bureau Sénégal.
Né le 1er août 1938 à Saint-Louis (Sénégal), Jacques Diouf était titulaire d’un Doctorat ès sciences sociales du monde rural (Economie rurale) de la Faculté de droit et de sciences économiques, Panthéon-Sorbonne (Paris, France). Il était également titulaire d’un diplôme d’ingénieur en agronomie tropicale de l’Ecole nationale d’application d’agronomie tropicale de Nogent (Paris).
Le 8 novembre 1993, il est élu pour un premier mandat de 6 ans au poste de Dg de la Fao, devenant ainsi la septième personnalité à diriger la Fao depuis sa fondation en 1945. Il sera réélu pour un second mandat en 1999. Avant son élection au poste de directeur général de la Fao, M. Diouf était ambassadeur du Sénégal auprès des Nations unies, à New York. Il a été aussi secrétaire général de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, à Dakar (Sénégal), député à l’Assemblée nationale du Sénégal, secrétaire d’Etat à la recherche scientifique et technique, secrétaire exécutif de l’Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l’Ouest et secrétaire exécutif du Conseil africain de l’arachide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here