PARTAGER

Une journée triste pour la presse sénégalaise. Le journaliste et analyste politique Serigne Saliou Samb est décédé hier des suites d’une longue maladie. Il a été enterré hier à Touba. Diplômé du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) de l’Ucad, Serigne Saliou Samb est un ancien de L’Observateur, entre autres, et un analyste politique très réputé. «Il était un homme pieux et très cultivé, selon le Professeur Moustapha Samb, interrogé par l’Aps. Serigne Saliou Samb était un homme très pieux, quelqu’un de très cultivé, un homme plein de dignité. Il a vécu sa maladie dans la dignité. Il était généreux, courageux, très ambitieux», a dit à l’Aps, M. Moustapha Samb qui fut son enseignant en deuxième année au Cesti, avant de l’encadrer en année de maîtrise dans le même établissement. «Il priait beaucoup, il se retirait souvent pour faire la prière, lire le Coran, les khassaïdes (les écrits de Ahmadou Bamba, le fondateur du Mouridisme). Il aimait beaucoup Serigne Touba», a ajouté Moustapha Samb, soulignant qu’entre lui et Serigne Saliou Samb, il y avait «une relation entre un professeur et son étudiant qui s’est transformée en amitié». «On était très proche», a dit Moustapha Samb qui enseigne la sociologie de la communication au Cesti.
Par ailleurs, Cheikh Diallo, ex-journaliste au Soleil, lui a fait un témoignage émouvant pour montrer les relations qu’ils entretenaient. «Serigne Saliou ensemble, nous avons partagé les joies et subi les coups et contrecoups de notre engagement dans des aventures éditoriales. Ensemble, nous avons traversé notre enfer journalistique avant de [re]vivre notre paradis professionnel. Ensemble, nous avons reçu notre consécration universitaire et intellectuelle. Serigne Saliou, tu as été d’une sobriété heureuse. Père de famille aimant, journaliste à l’écriture sans tâche, universitaire curieux et passionné, tu étais d’une piété sincère et d’une grande pudeur sociale», a salué le fondateur de l’Ecole d’art oratoire de Dakar.
Le journaliste et analyste politique a soutenu sa thèse de doctorat en Science politique (Option relations internationales) en 2014, «Les réseaux de pouvoir politico-économique en Afrique. Contribution à une étude comparative de l’environnement géopolitique des investissements au Sénégal et au Maroc», à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Il en avait fait par la suite un ouvrage. Serigne Saliou Samb est aussi l’auteur du livre «Pape Samba Mboup : Ange ou démon ? Confidences, récits et témoignages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here