PARTAGER

Mbaye Diack est décédé hier à la suite d’une maladie. Le leader de l’Union des forces patriotiques émergentes (Ufpe) faisait partie des membres fondateurs de la Ligue démocratique, anciennement Ld/Mpt, formation au sein de laquelle il a eu à cheminer avec des personnalités politiques comme Abdoulaye Bathily. C’est en 2005, à la suite de divergences avec la Ld/Mpt sur leur alliance avec le Pds au pouvoir à l’époque, qu’il a quitté ce parti de gauche pour créer sa propre formation politique. C’est ainsi qu’il est devenu  leader de l’Union des forces patriotiques émergentes (Ufpe). Continuant son compagnonnage avec les Libéraux, contrairement à ses camarades, Mbaye Diack a eu à assumer durant le régime du Président Wade les fonctions de Secrétaire général adjoint de la présidence de la République.
Homme de gauche, le défunt fut également l’une des figures contestataires lors des évènements de «Mai 1968» au Sénégal. Dirigeant à l’époque l’Union démocratique des étudiants du Sénégal (Udes), il fut l’un des acteurs-clés de ces événements. En juillet 2018, lors de la cérémonie officielle de la célébration du cinquantenaire de ces événements, M. Diack rappelait dans le journal Enquête les raisons de leur mouvement à cette période. A ce propos, il soulignait qu’à la question de Senghor de savoir s’ils (étudiants) voulaient «le renverser ou pas», il avait répondu que cette question «ne le concernait pas». «Ce qui nous intéresse, rappelait-t-il, c’est la défense des intérêts matériels et moraux. Je ne sais pas ce que veut dire ‘’renverser le gouvernement’’». Dans un communiqué, la Ld salue un homme qui a été de «tous les combats clandestins et légaux pour l’avènement d’un pluralisme politique et syndical au Sénégal».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here