PARTAGER

Le comédien français Jean Rochefort est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à 87 ans. L’acteur qui avait été hospitalisé en août dernier est mort dans un hôpital parisien, ont annoncé plusieurs médias européens. Jean Rochefort a tourné près de 150 films, aussi bien de cinéma d’auteur que populaire. «J’ap­par­tiens au patrimoine. Il y a le jambon de Bayonne, Noiret, (Jean-Pierre, Ndlr) Marielle et moi», plaisantait l’acteur. Né le 29 avril 1930 à Dinan, Jean Rochefort s’installe à Paris pour suivre les cours d’art dramatique de l’école la Rue blanche, puis du Conservatoire à partir de 1951. Il y rencontre Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Marielle. Il fait ses débuts dans la compagnie de théâtre Grenier-Hussenot et joue dans de nombreuses pièces de Harold Pinter.
Au cinéma, il fait ses premiers pas au début des années 60 dans des films historiques, dont Le capitaine Fracasse. Dans les années 70, il dévoile son talent comique dans de nombreux films de Yves Robert. Lors de sa longue carrière, il aura tout joué : libertin cynique (Que la fête commence de Bertrand Tavernier), flegmatique valet anglais (Les tribulations d’un Chinois en Chine de Philippe de Broca), pharmacien lâche (Courage, fuyons de Yves Robert), père de famille adultérin (Un éléphant, ça trompe énormément de Yves Robert), mari comblé (Le mari de la coiffeuse de Leconte), commandant de marine (Le Crabe-Tambour de Pierre Schoendoerffer)… En 1976, il décroche le César du meilleur second rôle pour Que la fête commence de Bertrand Tavernier, puis en 1978 celui de meilleur acteur pour Le Crabe-Tambour de Pierre Schoen­doerffer. En 1999, il reçoit un César d’honneur.

Une passion pour le cheval
En privé, Jean Rochefort, réfractaire à la «starisation», est un passionné de cheval : il a atteint un niveau de compétition et possède un haras dans les Yvelines, où il vit jusqu’à ses 80 ans. Atteint de dépression, son psychiatre lui recommande de fuir la campagne. «Parti à 30 ans de Paris, j’y suis revenu à 80», s’amuse-t-il avec son mélange habituel de sérieux et d’humour. Père de cinq enfants de trois femmes différentes (Alexandra Moscwa, Nicole Garcia et Françoise Vidal), Jean Rochefort regrettait d’avoir été un «mauvais père» accaparé par sa carrière.
arsene@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here