PARTAGER

A l’issue d’une réunion tenue ce mardi 23 juillet à Conakry, la Commission éthique de la Fédération guinéenne de football a décidé provisoirement d’interdire à vie à Paul Put, l’ancien entraineur de Syli National, toute activité liée au football en Guinée et ailleurs. «C’est une mesure provisoire jusqu’à sa comparution le vendredi 26 juillet», a déclaré Amadou Tham Camara, le président de ladite commission.
Il faut par ailleurs rappeler que la Commission éthique a ouvert une enquête contre Amadou Diaby, le premier vice-président de la Fédération guinéenne de football, soupçonné d’être ce membre de la Fédération qui percevrait sous forme de rétro commission, les 10% sur le salaire du sélectionneur. Ce qui reste à prouver !
En attendant la décision de la commission, il faut signaler que le délit de «corruption» est souvent sanctionné par une interdiction temporaire ou à vie d’exercer toute activité liée au football.
Convoqué par cette commission la semaine dernière, pour venir s’expliquer sur les accusations qui pèsent sur lui depuis l’élimination du Syli à la Can 2019, le Belge avait refusé de se présenter pour cause de maladie.
En attendant sa comparution prévue ce vendredi, la Com­mission éthique de la Féguifoot a donc décidé de sanctionner Paul Put.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here