PARTAGER

Moustapha Cissé Lô annonce sa démission de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale. Ce, suite à la publication d’un audio dans lequel il profère des insultes contre des responsables de l’Apr. Abdoulaye Makhtar Diop juge «inadmissible» l’attitude de son collègue qui devrait, selon lui, être sanctionné.

Le poids des mots a sans doute pesé dans sa décision. 48 heures après la publication d’un audio très vulgaire et salé par des injures contre des responsables de l’Apr, Moustapha Cissé Lô a annoncé hier sa démission de son poste de 2e vice-président de l’Assemblée nationale, selon Emedia.sn. Il compte présenter sa lettre de démission ce lundi 6 juillet au président de l’Assemblé nationale, Moustapha Niasse, pour rester «simple député». De même, il quitte toutes les instances de décisions de l’Apr pour devenir «simple militant». Mais cela n’est pas nouveau puisqu’en avril 2018, il avait écrit au Président Macky Sall qu’il quittait toutes ses fonctions du parti pour «convenances personnelles». C’est d’ailleurs cet audio viral qui a mis son collègue député, Abdoulaye Makhtar Diop, dans tous ses états. Invité de l’émission «Grand jury» de la Rfm hier, ce dernier a jugé «inadmissible» et «inacceptable» l’attitude de Moustapha Cissé Lô. «C’est une affaire qu’il faut condamner et sanctionner. Je ne peux pas comprendre, quel que soit ce qu’on peut appeler une provocation venant d’un autre député, qu’un monsieur qui a été président du Parlement de la Cedeao, vice-président de l’Assemblée nationale, candidat déclaré à la mairie de Dakar, capitale du Sénégal, tienne des injures publiques de cette nature», s’est ému le Grand Serigne de Dakar.
S’il dit «oui pour des sanctions», il précise en revanche qu’«il ne peut pas y avoir de sanctions administratives de l’Assemblée nationale». Et d’ajouter : «Il reste maintenant à savoir si les messieurs qui font l’objet de ces injures saisissent la justice ou pas. Moi je pense qu’on a dépassé toutes les bornes possibles inimaginables de l’insolence dans ce pays.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here