PARTAGER

Ce n’est pas un hasard si on l’a désigné «ambassadeur de la non-violence». Boy Niang a en effet pris la décision d’offrir son drapeau, remporté devant Sa Thiès, à Ama Baldé. Une manière pour le fils de «De Gaulle» d’éteindre la polémique.

Décidemment, les relations entre Ama Baldé et Boy Niang 2 sont loin d’être un fleuve tranquille bien que les deux lutteurs soient tous de Pikine. Déjà une première polémique est née avant le combat du fils de «De Gaulle» face à Sa Thiès. Il était reproché à Ama Bladé de rouler pour le frère de Balla Gaye 2, ce qui expliquait son absence aux côtés de son voisin pikinois. D’ailleurs, le père de Boy Niang -contrairement à son fils plus diplomatique-, s’est montré très critique vis-à-vis du fils de Falaye Baldé, avant de tenir des propos avec beaucoup d’ironie. «Quand on m’a dit que Ama Baldé s’entraîne avec Sa Thiès, j’ai répondu qu’ils construisent une chambre pour lui à Guédiawaye jusqu’à la fin du combat. Après, il revient à Pikine pour continuer sa relation avec Boy Niang», avait-il déclaré.
Et pour ne pas arranger les choses, la dernière sortie de Ama Baldé est venue remettre de l’huile sur le feu. Dans une vidéo qui circule sur la toile, le vainqueur de Papa Sow a lancé une bombe en déclarant tout de go : «Balla Gaye est le père de tous les lutteurs.»
Suffisant pour faire sortir de leurs gonds les fans pikinois qui ne veulent même pas voir en photo les lutteurs de Guédiawaye (Sa Thiès a eu sa dose). Et pour «laver l’affront» qu’ils assimilent à une «trahison», ils ne sont pas allés chercher loin en brûlant des Tee-shirts à l’effigie de Ama Baldé. Du coup, les choses sont devenues sérieuses avec des risques d’affrontement entre supporters pikinois.
Mais c’était sans compter avec Boy Niang qui porte bien son statut d’«ambassadeur de la non-violence». C’est ainsi que, révèle Senego.com, le fils de «De Gaulle» a pris la décision d’offrir son drapeau, remporté devant Sa Thiès, dimanche dernier, à son «grand frère et ami Ama Baldé».
Généreux dans l’effort, Boy Niang veut aussi partager les délices de la victoire avec lui. L’an­nonce a été faite, ce jeudi, par le lutteur himself au cours d’une liaison téléphonique avec nos confrères.

«Pikine reste un et indivisible»
Ce geste a été bien accueilli par Ama Baldé, précise la source. Ce dernier s’est aussitôt confié à son frère Jules Baldé pour avis favorable. Ainsi, si tout se passe bien dans le meilleur des mondes, ce vendredi à partir de 17 heures, Boy Niang sera chez Ama Baldé pour lui offrir son drapeau. Ensuite, le cortège des deux lutteurs va s’ébranler en direction de chez Eumeu Sène, avant de terminer la procession chez le grand frère, Mouhamed Ndao Tyson.
Cette initiative, renseigne le bourreau de Sa Thiès, démontre que «Pikine reste un et indivisible». Cet acte aura le mérite d’apaiser la tension et de calmer les ardeurs des supporters de Boy Niang qui, à cause d’une vidéo postée par Ama Baldé sur la toile, avaient poussé certains d’entre eux à brûler ce mercredi tout ce qui est support à l’effigie de Ama Baldé.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here