PARTAGER

Dans le cadre de la rationalisation des dépenses courantes, le Président Macky Sall a signé trois décrets pour montrer sa volonté de réduire le train de vie de l’Etat. A compter de ce 1er septembre 2019, le président de la République a pris la décision de restreindre l’abonnement des fonctionnaires auprès des opérateurs de téléphonie mobile, avec la suspension de tous les appels sortants, en attendant le domaine du téléphone fixe, de l’eau, de l’électricité, des véhicules administratifs, du carburant et de l’usage d’internet.

Le président de la République vient de donner un signal dans sa volonté de réduire le train de vie de l’Etat. Ainsi à compter de ce 1er septembre 2019, Macky Sall a pris la décision de restreindre l’abonnement des fonctionnaires auprès des opérateurs de téléphonie mobile, avec la suspension de tous les appels sortants. Mais les appels entrants sont maintenus jusqu’au 30 septembre prochain avant que les lignes ne soient intégralement résiliées. Dans un communiqué, l’Etat informe qu’une allocation forfaitaire a été intégrée dans les salaires de ce mois d’août 2019 des ayants droit.
Le Secrétariat général du gouvernement informe, dans un communiqué rendu public hier, que l’Etat a pris toutes les dispositions règlementaires pour la mise en œuvre de cette décision avec le décret 2019-1310 du 14 août 2019 fixant une allocation mensuelle forfaitaire pour charges de téléphonie mobile à certains agents de l’Etat.
Dans le même sillage, un autre décret 2019-1311 du 14 août 2019, fixant le volume et les modalités de répartition  de l’enveloppe financière accordée au ministère des Forces armées pour la prise en charge des dépenses de télécommunications, a été aussi signé par le chef de l’Etat. Mais aussi le décret 2019-1312 du 14 août fixant le volume et les modalités de répartition de l’enveloppe financière accordée au ministère de l’Intérieur pour la prise en charge des dépenses de télécommunications.
A en croire le gouvernement, les économies générées par cette décision prise par le chef de l’Etat serviront à la prise en charge «effective» des besoins exprimés par les populations en termes de santé, d’éducation, de formation professionnelle, mais également d’infrastructures pour restaurer l’équité territoriale et la justice sociale. «Ainsi, les prochaines mesures attendues dans le domaine du téléphone fixe, de l’eau, de l’électricité, des véhicules administratifs, du carburant et de l’usage d’internet, devront définitivement consacrer la vision exprimée par le président de la République d’un Etat modeste et efficace», estiment les tenants du pouvoir.
Par ces mesures, «le président de la République réaffirme sa volonté inébranlable de réduire le train de vie de l’Etat. Et, au-delà de l’exigence de recentrage de la dépense publique».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here