PARTAGER

Réunis à Rabat ce jeudi 20 juillet, les membres du Comité exécutif de la Caf ont acté le passage d’une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes au lieu de 16, en juin-juillet. Le symposium de la Caf qui s’est tenu les 18 et 19 juillet avait fait cette recommandation. Ce vendredi, une Assemblée générale extraordinaire se tiendra toujours à Rabat.

Cette fois, c’est officiel ! Réuni ce jeudi à Rabat au Maroc, le Comité exécutif de la Caf a adopté deux des principales innovations recommandées par le symposium qui s’est tenu mardi et mercredi concernant la Coupe d’Afrique des nations. Comme prévu, l’instance a ainsi annoncé le «passage à une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes dès l’édition de 2019 avec un tournoi qui devrait se disputer entre les mois de juin et juillet».

Pas de délocalisation
Deux autres recommandations, qui avaient suscité un certain émoi, n’ont en revanche pas été retenues et «la compétition continuera à se disputer tous les deux ans, les années impaires et exclusivement sur le continent africain et avec des sélections nationales africaines», ajoute la Caf. Pas de délocalisation en vue donc, ni d’invitations adressées à 3 ou 4 nations non-africaines sur le modèle de la Copa America.

Le Cameroun out ?
En tout cas, le passage à 24 pourrait rebattre les cartes concernant l’organisation de la Can 2019 dans la mesure où le pays-hôte, le Cameroun, a déjà du mal à dissiper les craintes sur l’état d’avancement des travaux. On voit donc mal le pays des champions d’Afrique fournir deux stades supplémentaires comme devrait le prévoir le nouveau cahier des charges. La Caf annonce la tenue d’une inspection début septembre. Celle-ci devrait permettre de trancher pour 2019.
Notons que le groupe de travail sur les Compétitions interclubs a notamment proposé une harmonisation des calendriers nationaux et ceux de la Caf afin que la Ligue des Champions et la Coupe de la Confédération puissent se disputer d’août à mai. Pour le football des jeunes, d’autres recommandations ont été faites pour la lutte contre la fraude sur l’âge, tout comme l’agrandissement du nombre de pays participant aux Can U17 et U20.
Ce symposium a également vu la participation de nombreuses anciennes gloires, emmenées par Joseph Antoine Bell, Abedi Pele, Jay Jay Okocha, qui se sont réjouies d’enfin être associées aux décisions autour du football africain.
Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here