PARTAGER

La décision du Tribunal arbitral du sport (Tas) ramenant l’Us Ouakam en Ligue 1 avec effet immédiat est loin de satisfaire les Mbourois qui ont fait face à la presse ce samedi.

Au moment où la Ligue Pro a intégré l’Uso qui a déjà joué quatre matchs, le Stade de Mbour, les parents des victimes et le collectif pour la défense des intérêts mbourois ne digèrent toujours pas. Ils ont tenu parallèlement des conférences de presse ce samedi à Mbour pour réclamer justice.
Selon Mamadou Dione, le père de Assane Naar Dione qui fait partie des 8 victimes et porte-parole du jour, les Mbourois vont user de toutes les procédures pour que justice soit rendue dans cet incident. «Nous avons été convoqués le 31 janvier 2018 au Commissariat central de Dakar. Chaque parent des victimes a été entendu sur le fond du dossier. La police nous a demandé si la plainte qu’on avait déposée est toujours maintenue. Nous avons répondu que nous maintenons cette plainte. Donc nous sommes partie civile au même titre que le Stade de Mbour», a précisé le porte-parole des parents des victimes.
Ces derniers ont déploré la décision prise par le Tas. «Lorsque l’incident a eu lieu nous l’avons géré avec sérénité avec dignité. Mais avec la décision de la Ligue Pro de faire revenir Ouakam nous avons été meurtris dans notre chair. C’est le dialogue qui devait prédominer car faire revenir Ouakam c’est remuer le couteau dans la plaie. La décision du Tas a encore tué nos fils. Nous voulons que justice soit faite», a réclamé Mamadou Dione.
Embouchant la même trompette, le président du Stade de Mbour, Saliou Samb, a rappelé qu’il a été entendu par la justice. «Le Doyen des juges du Tribunal de grande instance de Dakar m’a entendu le 11 janvier 2018 avec les membres du Stade de Mbour et nous avons maintenu notre plainte. Il a également entendu le président de Ouakam, le directeur du stade Demba Diop, l’entrepreneur Mbaye Faye et d’autres membres de la Ligue. Avec l’avocat Me Boucounta Diallo nous avons demandé des indemnisations pour les victimes, le stade de Mbour et les blessés», renseigne le président du stade de Mbour. Sur une éventuelle programmation de l’Uso à Mbour, Saliou Samb a précisé que le Stade de Mbour n’est pas en mesure de jouer ce match. Car soutenant ne pouvoir garantir la sécurité pour ce match.
A travers ce point de presse, les conférenciers disent vouloir attirer davantage l’attention de l’opinion par rapport à la gravité de cette situation. «Aujourd’hui, certains veulent étouffer cette affaire du point de vue judiciaire», a déploré le porte-parole de ce collectif .Ces jeunes veulent que la justice soit rendue au nom des morts car, disent-ils, c’est la seule voie pour régler la situation. Un pool d’avocats dirigé par Me Faty a été commis.
abciss@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here