PARTAGER

Exclu de l’Apr lundi, Moustapha Diakhaté a pourtant bien lancé hier son mouvement au sein de ce parti. Mais dans cette déclaration, aucun autre nom n’y figure. Entre autres, il plaide pour la dissolution du Secrétariat exécutif de l’Apr ainsi que la mise sur pied de nouvelles structures.

Dans le mouvement Manko taxawu sunu Apr/Initiative pour la refondation de l’alliance, Moustapha Diakhaté veut porter un «discours de vérité» pour être à la hauteur des enjeux de l’Alliance pour la République (Apr). Un parti duquel il a été exclu lundi, mais dont la situation «apocalyptique doit alerter plus d’un et appeler à la mobilisation de tous les militants pour le remettre à l’endroit». Dans son manifeste publié sur sa page Facebook hier, l’ancien président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar n’a pas encore donné d’autres noms qui l’accompagneraient. Il propose tout de même des solutions «pragmatiques, ancrées dans le réel et basées sur des valeurs essentielles telles que le progrès et la justice sociale, le respect des hommes et la capacité donnée à chacun d’être acteur de son quotidien».
Pour une meilleure animation de l’Apr, l’ancien chef de Cabinet du président de la République réclame la dissolution du Secrétariat exécutif national, de tous les structures et organismes internes mis en place par le président de l’Apr. Manko taxawu Apr plaide aussi pour la mise en place d’une Direction collégiale provisoire, chargée de piloter la refondation du parti. La réaffirmation de l’option libérale du parti et sa double appartenance au Réseau libéral africain et à l’Internationale libérale fait partie de la plateforme revendicative du mouvement de Diakhaté. Il plaide aussi pour la dévolution et l’exercice démocratique des responsabilités et des pouvoirs dans le parti, entre autres.
Décliné en 4 axes, le projet de Manko taxawu sunu Apr ambitionne de «redonner espoir aux militants d’une Apr apaisée, unie et stable, une Apr pour la liberté, la démocratie, le progrès économique, la prospérité collective et la justice sociale». Moustapha Diakhaté et Cie préparent des rencontres thématiques sur «l’indépendance, l’intégration, le vivre ensemble, la démocratie, l’Etat de droit, la gouvernance sobre et vertueuse, la rupture, la patrie avant le parti et le Pse».

1 COMMENTAIRE

  1. Comment se fait il que la presse passe son temps à nous parler d’une seule personne qui a ses propres ambitions et qui veut l’imposer à un groupe organisé. Laissez Moustapha diakhate nous présenter les membres de sa coalition et ensuite le peuple décidera. Soyons sérieux et respectons nous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here