PARTAGER

Le gouvernement ne veut plus que l’incendie qui a embrasé le site de retraite spirituelle du Dakaa de Médina Gounass se reproduise dans ladite cité religieuse. Vendredi dernier, le Premier ministre, à la tête d’une forte délégation dont les ministres Augustin Tine, Abdou Ndéné Sall, Diène Faye, entre autres, y a effectué une visite dans le cadre des travaux de modernisation de la cité religieuse et du site de retraite spirituelle que l’Etat veut entamer. Mahammad Boun Abdallah Dionne annonce que ceux-ci se feront en tenant compte de la tradition et de la religion.

Après la tragédie du Daaka, l’heure est à la reconstruction. C’est du moins l’intention du chef de l’Etat qui a dépêché le Premier ministre à Médina Gounass. Mahammad Boun Abdallah Dionne était dans la cité religieuse pour rencontrer le khalife général de Médina Gounass, les membres du Dental Daaka et les membres du comité d’organisation du Daaka pour voir ensemble avec l’Etat quels sont les voies et moyens à adopter pour moderniser Médina Gounass ainsi que le site de la retraite spirituelle, tout en respectant les normes. A en croire le Premier ministre qui s’en est ouvert au khalife Thierno Cheikh Ahmadou Tidiane Bâ, l’objet de leur visite revêt trois caractères. Le premier, c’est la présentation au khalife des condoléances, suite au rappel à Dieu d’un membre proche de sa famille, une dame morte des suites des brûlures qu’elle a subies lors de la tragédie. Au nom du chef de l’Etat et de l’ensemble du Peuple sénégalais, déclare le chef du gouvernement, «nous vous présentons nos sincères condoléances».
Le deuxième aspect de la visite consiste à livrer le message du chef de l’Etat qui demande au khalife de Médina Gounass de formuler des prières pour que cet hivernage qui se profile à l’horizon soit réussi. «Nous connaissons votre capacité et votre proximité avec le bon Dieu. C’est pourquoi le chef de l’Etat a demandé à ce que vous formuliez des prières pour que l’hivernage de cette année soit une grande réussite pour l’ensemble des paysans et agriculteurs du pays, mais aussi pour le Peuple de manière générale», insiste Mahammad Dionne.
L’apothéose de la visite a été le moment où le Premier ministre a abordé la modernisation de la cité et du site du Daaka. Le troisième point, explique M. Dionne, porte sur les travaux de modernisation des deux endroits cités tantôt. «C’est en ce sens que le chef de l’Etat nous a demandé en compagnie de cette forte délégation de venir auprès de vous, khalife de Médina Gounass, voir ensemble avec le Dental Daaka et le comité d’organisation, comment appréhender les travaux. Après la tragédie du Daaka qui a emporté plus d’une trentaine de personnes dans un incendie d’une rare violence, l’Etat veut moderniser le site du Daaka et la cité religieuse.» Le chef du gouvernement explique : «Nous allons ensemble, avec le Dental et le comité d’organisation, voir ce qu’il faut pour moderniser le site du Daaka tout en respectant la religion, mais aussi la tradition du milieu. Tout ce qui se fera le sera en compagnie du khalife et des populations de manière générale». «Nous al­lons ensemble visiter tous les sites qui abriteront des travaux et veillerons ensemble au respect des normes», fait savoir encore Mahammad Boun Abdallah Dionne.
Toutefois, le Pm rassure : «Nous ferons aussi en sorte que l’ensemble des travaux qui seront entrepris sur le site du Daaka puissent se terminer avant le prochain Daaka. L’Etat prend cet engagement et veillera au respect des délais de livraison.» C’est d’ailleurs toute l’importance de la présence du génie militaire dans la délégation. Celui-ci sera de la partie dans la réalisation des travaux, promet M. Dionne. «Leur expertise et leur concours vont être sollicités pour que les réalisations puissent se faire dans les règles de l’art et respecter les délais», indique le chef du gouvernement.
Abordant la question de l’eau, Mahammad Boun Abdallah Dionne soutient qu’il est prévu l’érection de nouveaux forages sur le site afin que le manque d’eau ne se fasse plus sentir sur le site. A ce niveau, il faut juste rappeler que les populations et les fidèles avaient pointé du doigt l’Etat qu’ils accusaient de n’avoir pas assuré la question de l’eau. «Si le nombre de morts a été aussi important, c’est parce qu’à un moment donné, les secouristes avaient un problème d’approvisionnement en eau», fulminaient les populations témoins du drame. C’est pourquoi M. Dionne promet que des forages seront érigés sur le site pour pallier le récurrent phénomène de l’eau.

Un héliport en vue
Dans son speech avec le khalife, le Pm a soutenu qu’il est même prévu d’ériger un héliport à Médina Gounass pour permettre que des hélicoptères et autres aéronefs puissent s’y poser. Cela permettra si besoin en est d’intervenir à temps et de manière très prompte.
Dans sa réponse aux propos de Mahammad Boun Abdallah Dionne, le khalife s’est réjoui de l’initiative prise par le gouvernement de vouloir moderniser le site et la cité religieuse. Seule­ment, il a exigé à ce que les travaux respectent les normes. Il faut aussi que les travaux soient rapides, jolis, mais aussi que ceux-ci présentent des garanties. Le frère du khalife a aussi saisi l’occasion pour rappeler au gouvernement que la ville a déjà son plan directeur d’urbanisation que le fondateur avait fait faire depuis belle lurette. Partout dans la cité où il doit y avoir un édifice, le fondateur l’avait bien défini. Aux populations de Médina Gounass, le khalife a rappelé que toute personne qui, en construisant sa maison, fusse-t-elle en or, empiète sur une route se verra dessaisie de la partie débordante.
Le chef religieux a terminé son discours en appelant les uns et les autres à cultiver la solidarité et l’entraide. «Il faut cultiver la paix entre les Peuples, suivre les recommandations de l’islam et surtout développer la solidarité entre vous», recommande Thierno Cheikh Ahmadou Ti­diane Bâ.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here