PARTAGER

L’Association des diffuseurs artistiques et festivals du Sénégal (Adafest) invite «au renforcement de la démarche inclusive de la société civile culturelle, à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation de toutes politiques publiques touchant le secteur de la culture». Dans un communiqué parvenu à la rédaction du journal Le Quotidien, cette association culturelle «encourage les entreprises, associations et mouvements du secteur à engager de véritables réformes structurelles et une formalisation effective de toute activité avec les auteurs et interprètes». Car, lit-on dans le document, «la reprise effective des discussions sur le projet de loi sur le statut professionnel des professionnels des arts et de la culture devrait se faire de façon imminente ».
Dans la même logique, l’Adafest «invite tous les acteurs à une adhésion massive à la Mutuelle nationale de santé des acteurs culturels (Mnsac)» Elle déclare par ailleurs que «la relance de la Coalition nationale pour la diversité culturelle est une urgente nécessité et que l’Etat doit ouvrir des lignes de crédits spécifiques pour garantir le financement des toutes petites entreprises culturelles». Parce que, précise le communiqué, «il est nécessaire de rendre effective une politique de relance du tourisme grâce à la culture afin d’atteindre les objectifs définis par l’Etat».  Dans cette logique elle propose «d’être un médiateur entre l’Etat et les acteurs culturels pour une paix sociale au bénéfice de tous». Pour mieux défendre ces idées et les partager avec l’opinion publique, lAdafest compte organiser un point de presse le 17 février prochain.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here