PARTAGER

Depuis la survenue du Covid-19, l’île de Gorée est restée fermée aux visiteurs. Elle poursuit son confinement malgré l’assouplissement des mesures restrictives liées à la prévention de la pandémie, suivi hier de la levée de l’Etat d’urgence et du couvre-feu. Cette stratégie a permis de prémunir la commune qui est la seule de la capitale à ne pas connaître un cas positif. Et les non Goréens devraient encore prendre leur mal en patience pour espérer retrouver l’île. «A titre de rappel, l’arrêté ministériel restreignant l’accès à l’île aux non Goréens reste en vigueur tant qu’il n’aura pas été rapporté par le ministre de la Pêche et des transports maritimes», informe Me Augustin Senghor.
Face à cette nouvelle situation, M. Soyoubou Gaye, conseiller spécial du maire de Gorée, a contacté samedi dernier le commandant Diouf Niang, adjoint à l’administratrice de la Gare maritime, pour la réouverture de la première porte de l’embarcadère. Cette réouverture est devenue effective depuis hier, mais est assortie de conditions précises pour éviter l’encombrement. «Ouverture 30mn avant chaque départ et fermeture après. Des vigiles et gendarmes devraient être positionnés là-bas pour filtrer les entrées, tout en demandant aux usagers de la chaloupe de se munir de leur carte de transport Lmdg pour éviter les incompréhensions», précise la mairie. Après le discours à la Nation du Président Macky Sall, annonçant la levée de l’Etat d’urgence et du couvre-feu, le maire de Gorée réfléchit pour adapter sa commune à la nouvelle situation. «Suite aux mesures annoncées hier (lundi) par le chef de l’Etat, je vais m’entretenir avec l’administrateur délégué pour voir les réaménagements et réajustements qu’il y a lieu de faire au vu de la nouvelle situation», dit le maire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here