PARTAGER

La découverte hier d’un corps sans vie a plongé les populations de Cambérène 2 dans la psychose à cause du Covid-19. Perturbés par une odeur nauséabonde, qui se dégageait d’une des pièces de leur immeuble, les habitants ont forcé la porte de la chambre suspecte. Grosse fut la surprise de constater le corps d’une dame en état de putréfaction très avancé. Aussitôt après, le périmètre est sécurisé par des éléments de la police jusqu’à l’évacuation du corps hier par les sapeurs-pompiers dans une structure hospitalière pour des prélèvements. Selon une source, la dame, qui est une institutrice, venait juste d’aménager dans ses locaux : «Elle n’a même pas eu le temps de ranger ses bagages.»
En attendant, les populations du quartier sont suspendues aux résultats du test surtout dans ce contexte de pandémie du Covid-19. S’agit-il d’une victime du Coronavirus ? Ou d’une mort naturelle ? «Il faut que les occupants de l’immeuble soit mis en quarantaine. Parce que c’est un risque, nous sommes exposés, un cas pareil doit être pris au sérieux. Nous demandons au ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, de nous dire exactement de quoi il s’agit», réclament les habitants du quartier Darou Salam de Cambérène 2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here