PARTAGER

Une découverte macabre a été faite hier, après la prière du vendredi, au cimetière Madoki de Grand Thiès. Il s’agit d’une jambe retrouvée, enveloppée dans un sachet bleu, à l’entrée du cimetière. Selon les témoignages recueillis sur place, la jambe en question appartenait à une personne adulte et elle est coupée au niveau du tibia, avec une bande enveloppant la cheville. Il y avait également dans le sachet la main de la victime.
Informés, le commissaire du 1er arrondissement de Thiès et le procureur sont descendus sur les lieux. Et après les constats d’usage, les organes ont été enterrés sur place.
Interrogé, le gardien du cimetière, Amadou Diallo, affirme qu’il est au même niveau d’information que les autres, car au moment des faits, il n’était pas sur place. Une enquête est ouverte.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here