PARTAGER

Le Ballon d’or africain lui pesait beaucoup sur la tête comme un fardeau. Aujourd’hui que les jeux sont faits avec le sacre pour la 2e fois de Mohamed Salah, Sadio Mané peut maintenant se «libérer» afin d’attaquer sereinement l’année 2019 avec de nouveaux défis, comme la Premier League, la Ligue des champions, la Can et le Ballon d’or 2019.

Même s’il savait que Mohamed Saleh avait une longueur d’avance sur lui concernant la course au Ballon d’or africain 2018, Sadio Mané nourrissait toujours un brin d’espoir de coiffer au poteau son complice au sein de l’attaque des Reds. Et pour y arriver, le meneur de jeu des Lions se devait – tant en club qu’en Equipe nationale – de mettre le paquet dans la dernière ligne droite de l’année 2018, menant à la désignation du meilleur joueur africain.
Du coup, il se devait d’être décisif avec Liverpool, mais aussi avec les Lions. Et justement concernant l’Equipe nationale, l’enfant de Bambali avait une opportunité avant qu’on ne clôture les votes, avec le dernier match de l’année 2018 contre la Guinée Equatoriale (0-1) en novembre dernier à Bata et comptant pour la 5e journée des éliminatoires de la Can 2019. Et au moment où son concurrent direct se montrait décisif avec les Pharaons en signant un but, Sadio Mané passait complètement à côté de son match, se permettant même de rater un caviar dans les dernières minutes.

Les larmes de Bata
Un match qu’il va finalement terminer en pleurs, rongé par la déception de voir le gap qui le sépare de Salah s’élargir. Les jeux semblaient donc faits surtout dans les derniers matchs de Liverpool où l’Egyptien a augmenté son capital buts avec 13 réalisations contre 8 pour le Sénégalais. Le rêve de remporter le premier Ballon d’or de sa carrière s’envolait ainsi. Rien ne pouvait du coup arrêter Salah, sacré au bout pour la deuxième fois de suite.
«Je sais que beaucoup de Sénégalais auraient souhaité que je remporte le Ballon d’or, mais c’est Dieu qui en a décidé autrement. Je suis content pour Salah. C’est une récompense qu’il mérite pour tout ce qu’il a fait avec Liverpool, mais aussi avec sa sélection», a réagi avec fair-play Mané qui a compris que tout s’est joué dans la dernière ligne droite en dépit de sa grosse performance en finale de Ligue des champions saluée par un beau but.
Et le n° 10 des Reds de se projeter sur l’année 2019 : «Cela me donne encore le courage de continuer à travailler pour gagner un jour le Ballon d’or africain. En même temps, je ferai tout mon possible pour remporter un trophée avec les Lions.»
Des défis de taille que l’attaquant sénégalais pourra relever sereinement parce que libéré de ce lourd fardeau qu’est le Ballon d’or qui lui pesait psychologiquement. Place maintenant à un Mané «new-look» pour 2019.

Dernière fenêtre Mondial basket : Le Sénégal renonce à l’organisation 

Dans un communiqué, la Fédération sénégalaise de basket informe qu’elle a finalement décidé de ne pas organiser la dernière fenêtre des éliminatoires pour le groupe F de la Coupe du monde masculine Chine 2019. L’instance fédérale a demandé à la Fiba de la «décharger de l’organisation» de cette fenêtre prévue du 22 au 24 février 2019, comme annoncé par l’instance mondiale (21-23 pour le Sénégal). Cela, en raison de la prochaine élection Présidentielle devant se tenir le 24 février dans notre pays. La Fiba devra trouver un autre hôte. Tout de même, la Fsbb rappelle qu’elle souhaite toujours organiser soit l’Afrobasket féminin de 2019, soit celui des messieurs de 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here