PARTAGER
Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football, a voté pour Sadio Mané

Comme lors du vote pour The Best Fifa, la polémique est revenue à une vitesse Tgv à l’issue de la désignation du Ballon d’Or France Football 2019. Bon nombre d’observateurs ayant dénoncé l’élection de Lionel Messi devant le Sénégalais Sadio Mané, qui n’a pris que la 4e place.
«On peut considérer Messi comme le meilleur footballeur de ces 10 dernières années. Mais pour cette année 2019, c’est Sadio Mané le meilleur.» Cette remarque est souvent revenue dans les propos de spécialistes, consultants ou anciens internationaux. Habib Bèye de Canal+ est même allé jusqu’à parler de «scandale».
Si l’absence de Sadio Mané sur le podium du Ballon d’Or agace, c’est parce que les votes révèlent hier que l’enfant de Bambali n’a pas gagné sur son propre continent. Encore moins aux yeux de certains journalistes européens qui ont préféré faire dans l’affectif.
Justement, si aujourd’hui la polémique refait rage c’est parce que ces votes sont loin d’être objectifs. En effet, quand on constate que le journaliste anglais de la Premier League, Harry Winter, a complètement zappé le Sénégalais en votant pour le podium Van Djik-Messi-Ronaldo, avec Sterling et Alisson, respectivement 4e et 5e, ça pose problème. On peut difficilement comprendre que ce confrère «oublie» la saison exceptionnelle de Mané, co-meilleur buteur de la Premier League et déjà décisif (8 buts) avec les Reds en ce début de championnat. Comme d’ailleurs les deux autres Africains Mouhamed Salah et Pierre-Emerick Aubameyang.
Quid du vote des journalistes africains ? Là le débat est encore plus bruyant (voir plus haut). Et il risque de se poursuivre lors des prochaines éditions des prix : The Best, Ballons d’Or européen et africain.

Tant qu’il y aura vote, la polémique va enfler
D’où l’appel de certains pour une réforme de ce genre de distinction. Et cela passe d’abord par le remplacement de ce système de «votes subjectifs» par un «Jury international» et dont le profil de ses membres pourrait être défini par les organisateurs.
D’ailleurs en parlant de profil, celui du Rédacteur en chef de France Football en est un parfait exemple. En revenant sur les détails du vote, L’Equipe révèle que Pascal Ferré, qui a voté pour la France, a donné sa voix à Sadio Mané.
Alors figurez-vous, avec des jurés de la trempe de ce responsable de France Football, il est sûr que la grogne sera loin de celle qui a enveloppé les deux derniers prix : The Best Fifa et le Ballon d’Or 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here