PARTAGER

Aliou Cissé s’est voulu très clair. Selon lui et contrairement à ce que bon nombre d’observateurs avancent, les Lions du Sénégal ne sont pas favoris à la Can 2019. Le sélectionneur des Lions a appuyé son argumentaire sur les nombreux échecs enregistrés par le Sénégal lors des dernières Can avec toujours ce blocage noté au niveau des quarts de finale.
«Ces dernières années, j’ai entendu beaucoup de gens dire que le Sénégal est favori. Pour être favori, il faut gagner. Si on doit citer des favoris, je pense qu’il faut penser à l’Egypte, la Côte d’Ivoire, le Nigeria qui ont gagné. C’est vrai qu’avec le classement Fifa, on est en tête depuis trois années, mais les exemples ne manquent pas sur le fait d’être favori et de ne pas répondre aux attentes», souligne Aliou Cissé. Qui n’est pas allé loin en prenant l’exemple du dernier vainqueur de la Can : «Le Cameroun, lors de la dernière Can, n’a jamais été considéré comme un favori. Ce fût la même chose avec la Côte d’Ivoire, la Zambie… Pour moi, la presse met parfois une pression inutile à l’équipe, mais j’estime que nous sommes de vrais challengers. Posséder des joueurs de talent n’est pas suffisant pour porter le costume de favori.»

«Le Sénégal n’a jamais été aussi proche d’un sacre»
En clair, le patron de la Tanière ne veut pas entendre le mot favori comme pour «dribbler» certains observateurs ou analystes. Mais dans le fil de son discours servi tout au long de la conférence de presse, «Coach Cissé» s’est piégé lui-même en lâchant cette phrase : «Le Sénégal n’a jamais été aussi proche d’un sacre.» Des propos qui peuvent surprendre, car venant de quelqu’un qui «refuse» le statut de favori.
En fait, la vérité est que Aliou Cissé pourra difficilement convaincre ceux qui se basent sur la qualité du groupe des Lions et leur statut de meilleure équipe d’Afrique pour «décréter» qu’ils sont favoris de cette Can égyptienne…
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here