PARTAGER

Mourchid Ahmed Iyane Thiam a dédicacé samedi dernier son livre intitulé «Islam : Justice et humanisme», un ouvrage volumineux de 350 pages. L’auteur, par ailleurs président du Conseil supérieur islamique du Sénégal, partage dans son ouvrage «l’essentiel dans la religion musulmane», selon le ministre de la Culture et de la communication. Un cadeau aux pratiquants en ce début d’année musulmane.

Islam : Justice et humanisme. Tel est l’intitulé du livre de Mourchid Ahmed Iyane Thiam. Le religieux a procédé samedi dernier à la présentation de son ouvrage. En ce mois de muharram et au sortir de la célébration d’Achoura qui marque le début de l’année 1441 du calendrier musulman, l’ouvrage édité en français et en arabe paraît comme un cadeau du nouvel an musulman pour les pratiquants. «Nous le percevons à la fois comme un signe de fécondité créative, de ressource et de bénédiction», a soutenu Abdoulaye Diop, ministre de la Culture et de la communication à la cérémonie de dédicace. «Nous en avons besoin en ce temps de pandémie qui nous hallucine et nous fait douter de nous-mêmes, surtout de notre capacité à nous réconcilier avec la justice et l’humanisme, les deux mots clés de la trilogie du titre», a indiqué le ministre de la Culture et de la communication.
L’œuvre de Mourchid Iyane Thiam Islam : Justice et humanisme a été préfacée en 2006 par feu Serigne Mouhamadou Man­sour Sy Borom Daradji et défunt khalife général des Tidiane. «Peut-on avoir une référence plus grande que celle de Borom Daradji lorsqu’on investit le champ de la connaissance, celui de la vérité sans compromission ? Nullement», estime le ministre de la Culture et de la communication. En réalité, souligne-t-il, «l’islam est à la fois justice et humanisme». L’auteur Ahmed Iyane Thiam peut se prévaloir d’un parcours exceptionnel qui en soi est une encyclopédie de leçons de vie, un patrimoine. Il a reçu une formation islamique solide au Sénégal et dans les pays arabes. Une vie au service des bonnes causes et de l’islam pluriel et ouvert, une activité constamment tournée vers la réalisation du consensus dynamique, un esprit qui sait accueillir l’autre et le confondre en soi, la recherche permanente de la concorde avec le créateur, l’honnêteté qu’il maintient sur la voie sacrée et la justice, tels sont entre autres les qualités qui moulent la personnalité de l’auteur, d’après le ministre de la Culture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here