PARTAGER
Pr Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Le ciel et les mots est un recueil de poèmes de 88 pages composé de 31 poèmes au total. Préfacé par le philosophe et écrivain Alpha Amadou Sy, l’ouvrage est d’abord un hommage rendu par l’auteur à la femme à travers sa mère et sa femme, mais aussi une sorte de randonnée revisitant ses premiers pas au monde et son parcours atypique de petit berger peul au cursus scolaire exemplaire devenu Professeur agrégé de mathématiques, puis ministre de la Répu­bli­que. Publié aux éditions L’Harmattan Sénégal, Le ciel et les mots nous replonge dans l’univers familial du Professeur Mary Teuw Niane, orphelin de père et porté par son oncle et surtout par sa mère qui l’a éduqué et a guidé ses premier pas dans la vie. Une mère analphabète qui l’a aidé à s’affirmer durant tout son cursus, de l’école élémentaire à l’université pour enfin faire de lui ce grand intellectuel, mathématicien devenu l’une des personnalités les plus influentes de notre pays. «J’ai grandi sous l’aile protectrice de ma mère, de mon oncle et de ma tante dans une famille soudée qui m’a tout donné», a souligné Mary Teuw Niane qui n’a pas manqué de magnifier le rôle déterminant joué par sa défunte mère dans sa vie.
Dans ce recueil, Mary Teuw Niane a également montré à la face du monde qu’il ne savait pas seulement manier les théorèmes et autres règles de mathématiques. Dans ses vers souvent énigmatiques, il évoque divers sujets de la vie. Il parle aussi de Léopold Sédar Senghor, chantre de la Négritude et poète hors pair, qui l’a beaucoup inspiré et qui reste, selon lui, une référence et une source d’inspiration intarissable. «J’ai eu la chance étant élève de lire beaucoup d’écrits de Senghor, en particulier certains de ses écrits qui sont des réflexions très approfondies et difficiles comme les différents thèmes des libertés. Au niveau de la poésie aussi, j’ai beaucoup d’admiration pour ses poèmes. C’est pourquoi je lui ai dédié un poème que j’ai intitulé Léopold Sédar Senghor», a-t-il dit.
Justifiant le titre du recueil, l’auteur qui a révélé qu’il n’est pas facile de justifier le titre d’un ouvrage a souligné que ce n’est pas le fruit du hasard s’il a choisi de l’intituler Le ciel et les mots, car le ciel renvoie à un certain nombre de textes à la fois de littérature que de textes renvoyant à la religion. Il ajoute que les mots font partie de ce rapport et c’est cet amalgame qui donne un sens au titre.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here