PARTAGER

On est dans un pays où le malheur des uns fait le bonheur des autres. La défaite de Bathily était à la Présidence de la Commission de l’Ua fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le pouvoir et l’opposition se livrent à une bataille médiatique et d’opinion pour tenter de faire une récupération après un échec aussi retentissant. On ne sait pas s’il y a quelque chose à célébrer après une telle contre-performance. A moins que certains veuillent qu’on reste à la périphérie. Dans ce cas, cette élite politico-affairiste ne mérite pas de diriger ce grand pays….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here