PARTAGER

Toujours en quête de rachat après sa non-qualification au Mondial 2018, l’Algérie a touché le fond vendredi en s’inclinant face au Cap-Vert (2-3) en match amical à Alger. Récemment nommé ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Hattab a très peu apprécié cette nouvelle déconvenue.
«Perdre de cette façon est inacceptable, même pour un match amical», a pesté l’homme politique auprès de El djazairia One. «Nous sommes très déçus, le football est un sport populaire, quand nous avons de bons résultats, ça nous procure de la joie, nous avons qu’une seule sélection nationale, tous les Algériens sont derrière l’équipe. (…) Nous avons des joueurs d’un niveau mondial, perdre de cette façon n’est pas normal, il faut faire le point, évaluer les résultats avec tous les acteurs.» Un poids en plus sur les épaules du très contesté sélectionneur Rabah Madjer…
Madjer : «Si je démissionne… »
Sous le feu des critiques après la défaite à domicile vendredi face au Cap-Vert (2-3), le sélectionneur de l’Algérie, Rabah Madjer, a exclu toute démission, affirmant que son départ n’aiderait pas les Fennecs.
«Ce n’est pas parce que j’ai perdu un match que je dois m’inquiéter pour mon avenir. Je ne vais pas démissionner, si je le fais, je plongerai l’équipe dans la crise», a mis en garde le technicien en conférence de presse. «Je ne peux pas me permettre de lâcher l’Equipe nationale dans de telles circonstances. Je ne vais pas démissionner maintenant.»
Malgré son discours optimiste, Madjer va devoir commencer à se faire du souci surtout que le Portu­gal se profile en amical le 7 juin…

Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here