PARTAGER

Les défections se multiplient du côté de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act). En conférence de presse hier, plusieurs responsables dudit parti ont lâché leur leader Abdoul Mbaye pour rejoindre la mouvance présidentielle. Il s’agit de la suppléante sur la liste départementale de Joyyanti à Kédou­gou, Mariama Diallo, du responsable de Grand Yoff, Idrissa Dème, du chargé de la stratégie et de la propagande, Mouhamed Nabi Diagne, du responsable des jeunes, Seydina Omar Niass, de Maïmouna Diallo de Grand Yoff et du directeur exécutif de l’Act, Thierno Demba Sy. Tous se sont regroupés au sein d’une entité dénommée «Groupe Ndamal Macky ou groupe pour la victoire de Macky». Ces désormais Apéristes ont étalé leur trop-plein de déceptions à l’égard de l’ex-Premier ministre de Macky Sall. «L’Act n’est pas un parti de référence», a déclaré Maïmouna Diallo qui se présente comme «la seule femme pionnière et dans l’Act». La responsable des femmes de Grand Yoff d’ajouter : «Abdoul Mbaye gère un club d’amis et non un parti. Au lieu de placer les hommes qu’il faut aux places qu’il faut, il a préféré investir ses amis technocrates au détriment des hommes et femmes qui animent le parti et qui détiennent les bases.» Seydina Omar Niass, quant à lui, reproche à la tête de liste de Joyyanti de n’avoir pas reçu les jeunes «depuis 6 mois». Les démissionnaires de l’Act ont exhorté les militants de Bby à «taire leurs querelles de positionnement pour remporter la bataille de Dakar».
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here