PARTAGER

Le maire de Mermoz-Sacré cœur va retourner en prison jusqu’à jeudi. Il vient de sortir du bureau du procureur Bassirou Gueye. Ainsi sa garde à vue est prolongée de 48 heures. On parle de retour de parquet.

Il est poursuivi d’outrage à un magistrat et appel à l’insurrection. Il a été arrêté vendredi dans les locaux du site d’information Dakaractu lors d’un enregistrement d’une émission.

Le maire de Mermoz-Sacré cœur réagissait sur la condamnation de son mentor Khalifa Sall. Le député maire de Dakar a été condamné à 5 ans de prison ferme et à verser 5 millions Cfa. Il est reconnu coupable d’escroquerie portant sur des deniers publics dans l’affaire de la caisse d’avance.

Barthélémy Dias encourt un à 6 mois de prison ferme. En effet l’article 198 du code pénal stipule que «quiconque aura publiquement par actes, paroles ou écrits, cherché à jeter le discrédit sur un acte ou une décision juridictionnelle, dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance, sera puni d’un à six mois d’emprisonnement et de 20 à 100 mille Cfa d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement».

Ainsi, Barthélémy Dias a 3 possibilités. Dans un premier temps, le procureur peut abandonner les poursuites. Dans pareil cas, il sera libéré. Mais aussi, le maire de Mermoz-Sacré cœur peut être envoyé au tribunal de flagrant délit. Si cette option est retenue, il devra prouver son innocence. En dernier lieu, il peut être envoyé chez le juge d’instruction. Dans cette situation, le maire devra prendre son mal en patience car l’instruction peut prendre beaucoup de temps. Un cas de figure que son conseil ne souhaite pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here