PARTAGER

Joseph Koto, entraîneur de la sélection locale, va essayer dimanche de faire bégayer l’histoire en qualifiant une deuxième fois une sélection nationale de football contre celle de la Guinée, après avoir qualifié en 2008 l’Equipe locale du Sénégal à la phase finale du premier Chan (Championnat d’Afrique des nations) aux dépens du Sily.
Battue (0-1) à Conakry, l’équipe locale dirigée à l’époque par Koto avait réussi à égaliser sur l’ensemble des deux parties grâce à un but de Alpha Oumar Sow alors sociétaire du Casa-Sports de Ziguinchor. Aux tirs au but, le Sénégal s’en était finalement sorti, en comptant sur des joueurs comme le gardien de but Mamadou Ba, évoluant actuellement au Portugal, Papy Djilobodji (actuellement à Guingamp) ainsi que Baïla Traoré, pour que ne citer que ces joueurs.
Le Sénégal enregistrait ainsi sa première qualification dans cette compétition nouvellement lancée par la Caf et qui se jouait seulement avec les joueurs locaux.
Ce dimanche au stade Lat Dior de Thiès, Joseph Koto, qui aura envie de faire bégayer l’histoire, peut être davantage motivé par un autre challenge, toutes les sélections masculines du Sénégal s’étant qualifiées pour les phases finales de Can, des U17 aux seniors en passant par les U20.
En plus d’avoir qualifié l’Equipe nationale locale à deux phases finales de Chan en 2009 et en 2011, Koto a remporté à trois reprises le trophée de l’Uemoa en 2009, 2011 et 2016.
L’ancien ailier international a également conduit les Juniors à deux finales continentales, en 2015 et en 2017, et une demi-finale de Coupe du monde en 2015, en Nouvelle-Zélande.
En attendant, le football sénégalais attend qu’il boucle la boucle avec les Olympiques qui courent aussi après une qualification aux Jeux Olympiques 2020, après celle de 2012 à Londres. Une qualification au tournoi de football des prochains Jo 2020 passe en effet par la Can U23.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here