PARTAGER

Près de cent millimètres d’eau sont tombés dans la capitale du Fouladou, occasionnant inondation et effondrement de maisons.

Le spectacle est désolent par endroits dans la capitale du Fouladou. Les fortes précipitations enregistrées dans la nuit du dimanche à lundi ont mis beaucoup de quartiers de la commune de Kolda sous les eaux. De Sinthiang Gadapara à Hiléle, en passant par Sinthiang Idrissa, Saré Moussa et autres, des maisons sont envahies par les eaux de pluie. Une pluviométrie de plus de cent millimètres a causé de nombreux désagréments chez les populations.
Il est constaté l’effondrement de certaines habitations dans ces zones fortement imbibées d’eau. Si beaucoup de maisons ou concessions sont difficiles d’accès, certains lieux publics sont mis en quarantaine. C’est le cas de l’école élémentaire du quartier Sinthiang Idrissa. Ici, l’eau a conquis les routes et ruelles menant à l’établissement. Le mur de clôture érigé pour protéger les lieux est fortement agressé par les eaux, alors que la cour de récréation est impraticable. Avec ce prolongement de l’année scolaire pour cause de coronavirus, les classes de Cm2 ont du mal à bien fonctionner. Même scénario au Cem Sikilo Nord avec ses chemins gorgés d’eau.
Au collège Kolda 2, la cour est par endroits remplie d’eau, avec une entrée et sortie difficile à partir de la porte principale, seule issue disponible pour tous. Au quartier Sinthiang Gadapara, des maisons en fissure, des murs en pente, des cases à terre, le spectacle est désolant et la psychose gagne les occupants de ces lieux. D’ailleurs dans le monde rural, les dégâts sont aussi énormes. Dans la commune de Guiré Yoro Bocar, des cases se sont effondrées, les vivres et autres matériels domestiques sont stockés à l’air libre. Ces fortes pluies du dimanche qui se sont ajoutées aux précédentes ont fini de plonger les populations dans le désarroi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here