PARTAGER

Le Quotidien révélait en octobre 2017, l’annonce d’un déguerpissement au niveau du parking du stade Léopold Senghor. Les occupants du parking dudit stade avaient en effet reçu une sommation du Préfet leur demandant incessamment de quitter les lieux. Une décision de l’Etat qui entendait désengorger les alentours du stade Senghor avant le match contre l’Afri­que du Sud, du 14 novembre 2017, comptant pour la dernière journée des qualifications du Mondial 2018.
Après plusieurs vraies ou fausses alertes, toujours rien n’a bougé près de deux ans après. En dépit des assurances du ministre des Sports, les mécaniciens et autres occupants défient toujours l’autorité dans un décor invivable pour des riverains enveloppés par une totale insécurité.
Mais les choses devraient s’accélérer dans les prochains jours avec la décision prise par l’Etat, à la suite d’un Conseil des ministres, de désengorger Dakar et ses environs.
Du coup, du côté du parking du stade Léopold Senghor, les occupants sont sous pression surtout suite au démarrage d’une opération coup de poing annoncée par le nouveau ministre de l’Urbanisme. Et bien sûr, la principale cible ce sont les épaves de voitures qui ont fini de donner un visage hideux aux alentours du stade.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here