PARTAGER

Le Ter de Dakar, un argument de campagne électorale ? En tout cas, le Président Sall a déclaré hier, que les délais de livraison du Ter étaient «incompressibles». Et il a insisté sur les termes. Il a indiqué que «Alstom a été choisi sans grande difficulté du fait de ses performances. Ce bi-mode est un condensé de technologie dans lequel nous avons senti la dextérité des ouvriers».
Par conséquent, il a déclaré, devant une foule de travailleurs d’Alstom rassemblés dans un hangar : «Je souhaite compter sur vous, travailleurs d’Alstom, pour nous livrer à bonne date dans deux ans, ce train qui permettra de débuter un nouveau mode de transport qui va révolutionner le système actuel des transports». Ce sera alors en fin décembre 2018, juste avant l’ouverture de la campagne pour les présidentielles. Macky Sall n’a pas oublié de citer tous les partenaires français d’Alstom qui participent à ce projet, à savoir, Eiffage, en partenariat avec la Cse, Engie, Yapirail, Thalès pour la signalisation, ainsi que la Sncf et la Ratp.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here