PARTAGER

Le chef de l’Etat semble tenir au délai du14 janvier 2019 qu’il s’est fixé pour inaugurer le Train express régional (Ter). Dans le cadre de l’exécution de ce projet, Macky Sall a demandé hier en Conseil des ministres, au Gouvernement de «mettre en œuvre, dans le respect des plans directeurs d’urbanisme et des procédures requises, une stratégie consensuelle de délocalisation des occupants et activités sur les servitudes du projet». A cet effet, note le communiqué du porte-parole du Gouvernement, le Président Sall «exhorte le Premier ministre à tenir, avec les maires des villes et communes impactées par le Ter, une séance de concertation et de mise à niveau sur les enjeux, les défis et le calendrier d’exécution de ce grand projet national, qui appelle une sensibilisation permanente des populations, et des acteurs économiques et sociaux».
En lançant  le projet le 14 décembre 2016, au Centre de conférences Abdou Diouf de Diamniadio, le président de la République avait exhorté l’entreprise française Engie, chargée de la réalisation de cette infrastructure ainsi que toutes les autorités impliquées, «à faire preuve de la même diligence dans l’exécution des travaux» prévus en 25 mois. «Ensemble, nous avons pris des engagements, ensemble respectons nos engagements. Alors, au travail et en avant pour les autres étapes», avait-t-il ordonné. Avant d’avertir : «Croyez-moi, je ferai souvent des visites de chantier sans prévenir.»  Projet dont le coût est estimé à 568 milliards de francs Cfa, le Ter répond, d’après le président de la Répu­blique, à une nécessité de désengorger Dakar et ses environs.
Macky Sall a aussi, selon le porte-parole du gouvernement, abordé «la relance et la modernisation des transports aériens». Ce, afin «de rappeler au Gouvernement que, pour matérialiser son ambition de faire du Sénégal un Hub aérien de référence en Afrique, il a entrepris la finalisation, en 2017, des travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), la réhabilitation des aéroports régionaux, et la mise en place d’une compagnie aérienne nationale, Air Sénégal SA, symbole d’un renouveau des transports aériens dans l’esprit du Sénégal émergent».
Sur l’intensification du Pro­gram­me national de rénovation urbaine, le président de la République rappelle également, «au gouvernement sa volonté d’améliorer, de façon significative, le niveau d’équipements col­lectifs des zones périurbaines, afin d’assurer, dans l’équité, un meilleur cadre de vie aux populations». Ainsi, invite-il le Pre­mier ministre et son équipe «à engager, dans les meilleurs délais, la rénovation du marché  «syndicat», la réhabilitation du marché central au poisson de Pikine, et la construction du marché moderne de Thiaroye».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here