PARTAGER
Serigne Mboup, Pdt chambre de commerce de Kaolack.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la Foire internationale de Kaolack, les pouvoirs publics ont été interpellés par les opérateurs économiques, dont la doléance principale portait sur la réhabilitation du port de Kaolack. Ces hommes d’affaires estiment que cet ouvrage serait à même de pouvoir sortir la capitale du Saloum et son hinterland de leur état de sous-développement.

La mise en œuvre du port de Kaolack tient à cœur de nombreux habitants de la ville, en particulier les opérateurs économiques. Certains ne se sont pas gênés pour le réclamer, en demandant, en présence du ministre chargé du suivi du Pse, que l’Etat puisse accélérer la remise en état de cette infrastructure. C’était le jeudi dernier, à l’occasion de l’ouverture officielle de la Foire internationale de Kaolack (Fika). L’esplanade Salif Ba du Cœur de ville de Kaolack était pleine à craquer. Les populations étaient venues nombreuses le jeudi dernier, pour prendre part à l’ouverture officielle de la deuxième édition de la Foire internationale de Kaolack (Fika). Des chefs religieux, de même que des opérateurs économiques opérant dans le Sine Saloum et à travers le pays, ont tenu à rehausser la manifestation de leur présence. Parmi les autorités présentes, on ne pourrait manquer de citer Baba Ndiaye, président du Conseil département de Kaolack, qui également avait fait le déplacement. Le ministre Abdoul Aziz Tall, en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (Pse), a présidé la cérémonie au nom du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne qui n’a pu faire le déplacement de Kaolack. La République fédérale du Nigeria, marraine de cette Fika, a été représentée par son chargé d’affaires à Dakar.
Comme dit plus haut, des opérateurs économiques présents lors de cette cérémonie ont sollicité la réhabilitation et le dragage du port de Kaolack. Cette réhabilitation avait déjà été entamée, depuis l’arrivée à la tête de la Chambre de commerce de Kaolack, par Serigne Mboup. Elle ambitionne de faire de Kaolack un port digne de recevoir des bateaux en provenance de tous les continents et de désenclaver l’hinterland du Sénégal jusque dans les pays frontaliers comme le Mali et le Burkina. Ces opérateurs économiques estiment qu’avec son dragage, Kaolack et l’arrière-pays pourraient rattraper leur retard économique.
La deuxième édition de la Fika est organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, en collaboration avec la Chambre des métiers et la mairie de la capitale du Saloum. Cette foire a pour objectif de contribuer à l’intégration économique des pays de la Cedeao. Cette présente édition a pour thème «Partenariat sud-sud, un enjeu majeur de l’émergence dans l’espace Cedeao».
Le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, M. Serigne Mboup, par ailleurs Président directeur général du groupe Ccbm, s’est félicité de l’implication de l’Etat, à son plus haut niveau, dans l’organisation et la réussite de ladite foire. Il a assuré que si la foire internationale de Kaolack a connu un tel engouement, c’est grâce à l’Etat. Ce qui, selon lui, dénote de la bonne qualité des rapports qui existent entre le secteur privé et l’Etat. Pour M. Mboup, la Fika est un exemple d’intégration économique entre les Etats de la Cedeao. Et il s’est félicité du retour de la paix en Gambie, grâce à l’action efficace de plusieurs dirigeants de la région.
Le ministre en chargé du Pse s’est, quant à lui, réjoui de la qualité de l’organisation de la Fika qui est déjà partie pour être une belle réussite. Le ministre a remercié les organisateurs avant de faire savoir qu’il est très rassuré de la façon dont les différents  domaines d’activités bougent à Kaolack. C’est ainsi qu’il a invité le secteur privé national à unir ses forces pour le développement harmonieux du pays à travers le Pse. Il  pense qu’on ne pourra pas développer le Sénégal si le secteur privé n’est pas uni.
Abdoul Aziz Tall a dit avoir accordé un intérêt attentif aux doléances des opérateurs économiques de la région. A l’en croire, le dragage du port fait partie des projets du chef de l’Etat Macky Sall. Il a d’ailleurs souligné que le ministre en charge de cette question se rendra bientôt à Kaolack et ne manquera pas de voir ce qu’il y a lieu de faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here