PARTAGER

Dakar accueille les vendredi, samedi et dimanche prochains les Championnats nationaux d’athlétisme. Les 200 athlètes environ, qui seront en lice, préparent ainsi les championnats d’Afrique d’athlétisme qui vont se tenir au Nigeria du 1er au 5 août prochain. La Fédération sénégalaise d’athlétisme, qui a fait face à la presse hier, annonce un budget d’environ de 15 à 20 millions de francs Cfa.

Les Championnats nationaux d’athlétisme se tiendront les vendredi, samedi et dimanche prochains à Dakar. Compte tenu du match de la sélection U20 de football contre le Congo, prévu au stade Léopold Sédar Senghor, l’évènement se déroulera le samedi en semi nocturne. Environ 200 participants sont attendus à ce grand rendez-vous de la Fédération sénégalaise d’athlétisme. Selon les organisateurs, pour l’hébergement, la restauration, le transport des délégations, le budget va tourner autour de 15 à 20 millions de francs Cfa. Cette année, le grand meeting de Dakar n’a pas eu lieu. Alors pour combler cela, le président, Sara Waly, et ses collègues ont misé sur ces Championnats nationaux qui constituent «un test grandeur nature à la veille des Championnats d’Afrique d’athlétisme qui vont se tenir au Nigeria du 1er au 5 août».
En prélude à ces compétitions, la Fédération a fait face hier à la presse à son siège au stade Iba Mar Diop. Et pour le vice-président de cette structure sportive, ces Championnats nationaux où toutes les régions sont conviées sont «un moment d’évaluation qui va conduire à une qualification pour aller à Asaba et d’Asaba, est une nouvelle source de motivation. Si vous êtes premier ou deuxième dans votre épreuve, vous êtes dans la sélection africaine». Amadou Diaw s’est aussi exprimé sur les projets. Il dit : «A l’heure actuelle, nous ciblons de grands évènements. Avec Eiffage, nous allons remettre en place le marathon. Après ce marathon, nous avons un co-projet avec la Gambie où nous voulons organiser un grand relais qui partirait de Banjul jusqu’à Dakar, sous la présidence des présidents des deux pays.»
Le vice-président de la Fédé­ration sénégalaise d’athlétisme, par ailleurs point focal des Championnats nationaux, n’a pas manqué de citer le projet de construction d’un centre d’accueil pour les athlètes sénégalais, mais aussi la réfection des pistes qui est également envisagée. Sur les réalisations, il a indiqué que l’actuel bureau installé au mois de janvier dernier a procédé à la rénovation du siège de la Fédé, un financement accordé aux 14 ligues dans le cadre de leur fonctionnement et des compétitions. Mais aussi, les championnats U18 qui ont été décentralisés à Louga avec une prise en charge totale par la Fédé­ration. «Notre Fédération a participé aux compétitions de la région 2 qui se sont tenues récemment à Accra où nous sommes revenus avec la meilleure performance de la compétition avec François Mendy au 110m. Et dans cette course, il a pu réaliser les minimas pour aller à Tampere en Finlande pour les championnats du monde U18. Nous avons deux présences féminines au niveau des Jeux Africains de la jeunesse qui se dérouleront bientôt en Algérie avec deux espoirs, Maty Assane Diop et Fatou Sembène Diop sur 100 m et la longueur», s’est réjoui Amadou Diaw.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here