PARTAGER

Tambacounda accueille, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 2 juillet, le drapeau du chef de l’Etat en lutte traditionnelle. Les compétitions sont prévues au stade municipal. «Toutes les délégations sportives sont arrivées», informe Thierno Kâ du Cng. D’ailleurs cette année, comme grande innovation, toutes les délégations sont logées ensemble dans un même site.

Près de 70 lutteurs attendus
C’est ainsi que «quelque 70 lutteurs venant des 14 régions» prendront part à cette 18e édition, poursuit le chargé de communication de Cng. C’est à 18 heures que les compétitions vont démarrer, après une démonstration des différentes cultures de la région. M. Ka précise que le Comité régional promet de prendre toutes les dispositions allant en ce sens. Toutefois, et pour gagner en temps, explique-t-il, deux enceintes vont être aménagées pour permettre à ce que les choses aillent vite et sans grosse difficulté. C’est seulement le jour de la finale qu’une seule enceinte sera maintenue. Pour les mises, détaille M. Kâ, c’est un pactole de près de 20 millions Cfa qui a été consenti pour récompenser les vainqueurs. Les compétitions par équipe engloutiront la bagatelle de 15 millions contre 4,5millions pour les compétitions individuelles.
Pour la compétition par équipe qui est dotée du drapeau du chef de l’Etat, le vainqueur empochera 10 millions, la seconde équipe recevra 3 millions et la troisième aura elle, 2 millions. Pour les compétitions individuelles, il est prévu 900 mille francs par catégorie de poids, répartis entre les trois premiers. Dans la matinée au site retenu pour abriter les lutteurs, il y sera procédé les séances de pesée et les visites médicales. Les cantatrices au nombre de 7 et les batteurs de tam-tam (une dizaine) seront à la charge du Cng. Une partie de l’équipe de la presse est aussi arrivée ce jeudi en attendant l’autre partie attendue aujourd’hui.  Pour cette édition, le Cng est en partenariat avec la 2Stv, informe Kâ.
Toutefois, M. Ka a aussi déploré l’absence de soutien des autorités locales aux athlètes et au Comité régional. Le manque d’implication des entreprises et autres sociétés locales pour le sponsoring. Cependant, rassure-t-il, «tout est fin prêt pour un bon tournoi à Tamba» dont le temps est, en ces jours-ci, assez clément pour de belles prestations des athlètes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here