PARTAGER

La rentrée scolaire est effective depuis hier, jeudi 12 novembre 2020, dans toutes les écoles du Sénégal. Dans les trois sites visités à Dakar, le ministre de l’Education nationale a communié avec les enseignants, les surveillants et les élèves. Mamadou Talla, qui avait à ses côtés Mme Irène Mingasson, l’ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, Mme Anna Bertoglio, conseillère à l’ambassade d’Italie, cheffe de mission adjointe, Mme Alessandra Piermatei, directrice de l’Agence italienne pour la coopération au développement (Aics), s’est félicité de la mobilisation des enseignants, des parents d’élèves et de tous les partenaires sociaux sur toute l’étendue du territoire. Une rentrée scolaire qui semble bien démarrer dans l’ensemble et le concept «Ubbi tey, jang tey» bien respecté dans les établissements visités à Dakar.
Au niveau de l’établissement Cours d’excellence Birago Diop, les cours ont démarré. Elèves et professeurs ont été au rendez-vous pour ce premier jour d’école pour les potaches. Ici l’école bien entretenue, le dispositif sécuritaire bien renforcé. D’après Mamadou Talla, «dans l’ensemble, ça se passe bien conformément au souhait du ministre de la Santé et de l’action sociale. Les élèves sont en classe, tout le monde porte son masque, avec leurs enseignants, ils ont commencé, comme on dit, le «Ubbi tey, jang tey»».
Au Cem John F. Kennedy, le constat reste le même : le concept «Ubbi tey, jang tey» est une réalité. Le respect des mesures barrières est bien observé, a constaté le ministre Mamadou Talla qui le confirme devant l’entrée de l’école et à l’intérieur avec une bonne mise à disposition des gestes barrières. «L’école n’a pas du tout été le lieu de transmission de cette pandémie et nous souhaitons que ça reste comme ça», a dit M. Talla.
Pour Dr Ousmane Guèye, directeur du Sneips (Service national pour l’éducation et l’information pour la santé), «il est important de se rappeler les mesures barrières».
Mme Aminata Diop, professeur de français au Cem J. F. Kennedy, indique que «depuis l’avènement de la pandémie et bien avant, le ministre de l’Education nationale avait fait beaucoup d’effort pour intégrer le numérique dans les enseignements apprentissages. Et aujourd’hui, dans tous les établissements du Sénégal, il y a plusieurs moyens qui ont été utilisés. Parmi ces moyens, il existe entre autres : les supports papiers, pour certains, les apprentissages à distance avec des class room. Et la possibilité d’intégrer, et de faire un enseignement à distance et en présentiel».
Même situation à l’école élémentaire Caserne Samba Diery Diallo, où une ambiance calme régnait à 10 heures, l’heure de pause. C’est une école particulière où certains élèves éprouvent quelques difficultés. Dans cet établissement, le Projet de lutte contre l’émigration irrégulière à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emploi au Sénégal (Pasped), a offert 8700 masques de protection dont 3600 «inclusifs», destinés aux personnes malentendantes. L’objectif était qu’aucun élève ne soit laissé de côté pendant cette rentrée des classes marquée par un contexte de pandémie du Covid-19.
Selon l’ambassadrice de l’Union européenne, Mme Irène Mingasson, «cette rentrée n’est pas comme les autres. La plupart des élèves du Sénégal, comme beaucoup d’autres dans le monde, n’ont pas pu se rendre à l’école pendant de nombreux mois pour enrayer l’épidémie Covid-19. Une interruption si longue des cursus scolaires a sans aucun doute été très perturbante pour vous, élèves, et enseignants». Elle affirme : «Rien ne remplace le contact direct, en particulier l’apprentissage direct reçu de la part des professeurs, dans une salle de classe avec des camarades pour échanger, une cour de récréation pour stabiliser.»
Mme Mingasson rappelle l’importance du respect des gestes barrières : tenir ses distances, se laver les mains, bien porter son masque pour se protéger mutuellement du virus. C’est indispensable pour les écoles qui rouvrent aujourd’hui qu’elles le soient dans la durée. «Cet important lot de matériel renforcera le dispositif de résilience du ministère de l’Education nationale dans la protection des apprenants et des personnels dans ce contexte de pandémie», a souligné le ministre Mamadou Talla.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here