PARTAGER

L’Equipe nationale des moins de 20 ans, qualifiée en demi-finales de la Can de sa catégorie et à la Coupe du monde, «doit élever davantage son niveau de jeu et ne se fixer aucune limite», exhorte le chargé des compétitions de jeunes à la Fédération sénégalaise de football, Mbaye Diouf Dia.

«Les Juniors ont réussi une belle performance en se retrouvant en demi-finale d’une Can et en Coupe du monde, ce n’était pas évident. Maintenant, il ne faut se fixer aucune limite», a dit à l’Aps Mbaye Diouf Dia, présent en Zambie où se joue la compétition continentale.
Revenant sur le déroulement de cette compétition, Mbaye Diouf Dia a indiqué que ce n’était pas gagné d’avance de prendre part à cette phase finale. «Rappelez-vous que de grandes nations africaines de football chez les jeunes comme la Tunisie, le Ghana et le Nigeria ont échoué à la porte de la phase finale», a déclaré M. Dia, qui est par ailleurs président de Mbour Pc (élite sénégalaise).
En phase finale, le Mali qui a été champion 2015 des moins de 17 ans et demi-finaliste de la Can junior en 2015, a été éliminé en ne gagnant aucun match, a-t-il fait observer, saluant la performance réussie par les Juniors sénégalais.
«Maintenant, il faut rester concentré et s’armer de la même force de caractère», a-t-il dit. Il exhorte les Juniors à écrire leur part d’histoire dans le football national qui cherche à gagner un trophée continental. «Quand on voit le match qu’ils ont sorti contre l’Afrique du Sud (4-3) et contre le Cameroun (2-0), il y a des raisons d’espérer qu’ils ont de la marge et qu’ils peuvent encore élever leur niveau de jeu», a-t-il commenté.
«C’est l’ensemble du Peuple sénégalais qui les exhorte à aller de l’avant», a-t-il indiqué. Il estime néanmoins que le match contre la Guinée sera très difficile. «Ce sera un derby zonal, il ne se joue pas, il se gagne», a insisté le président de Mpc. Il sollicite les prières de l’ensemble du Peuple sénégalais pour amener cette génération 2017 au sacre continental, dimanche 12 mars.
La phase finale de la Can junior (26 février-12 février) jouera ses demi-finales ce mercredi avec Zambie-Afrique du Sud, à Lusaka et à Ndola avec la rencontre Sénégal-Guinée, jeudi.

Echos… Echos… Echos…

Billets introuvables : C’est la chasse aux billets pour la première demi-finale de la Can U20 entre la Zambie et l’Afrique du Sud. Pour ce derby de l’Afrique australe, on ne trouve plus de tickets dans les grandes surfaces. Résultat : les fans zambiens de football n’hésitent pas à arrêter toutes les personnes censées pouvoir leur en trouver.
Bataille médiatique : La demi-finale Zambie-Afrique du Sud de ce mercredi sera «la guerre», selon Wedson Nyirenda, le conseiller technique des Chipolopolos Juniors. Personne, clame-t-il, ne peut se cacher pour cette rencontre entre deux équipes qui se connaissent du bout des doigts. Et contrairement à l’avis de l’entraîneur sud-africain, Thabo Senong, qui place la Zambie favorite, le conseiller technique indique qu’à ce niveau de la compétition, tout le monde part à chances égales. Les compteurs sont remis à zéro pour tout le monde après le premier tour.
Réconciliation : En froid depuis l’Assemblée générale de la Fédération zambienne de football (Faz), en juin 2016, Kalusha Bwalya, l’ancien président de la Faz et ancienne gloire du football local, et son successeur, Andrew Kamanga, ont accepté de fumer le calumet la paix. Suite à la médiation du président de la Caf, Issa Hayatou, les deux personnalités du football zambien ont accepté de travailler désormais la main dans la main.
Tiraillements : Boyd Musonda, le milieu de terrain international U20 de la Zambie, est attendu par son club, Zanaco, qui doit jouer, samedi à Dar-es-Salam, contre les Young Africans de Tanzanie pour la phase aller du premier tour de la Ligue africaine des Champions. Le club zambien, qui a envoyé un courrier en ce sens à sa Fédération, attend une réaction positive. Il estime que la demi-finale de la Can U20 se jouera ce mercredi, alors que son match est programmé ce samedi. Mais la finale et le match de classement de la Can junior sont prévus dimanche, une journée après le match à Dar-es-Salam.
Dans le même cadre, des joueurs égyptiens et soudanais ont été obligés de faire l’impasse sur cette Can U20 pour n’avoir pas été libérés par leurs clubs. Le Soudan, selon son entraîneur, a joué sans 5 potentiels titulaires qui étaient présents quand ils éliminaient le Nigeria, lors du dernier tour. Selon la réglementation internationale, les clubs ne sont pas tenus de libérer leurs joueurs en raison de la tenue de cette compétition de la Can U20 hors date Fifa.

Avec Aps

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here