PARTAGER

Peu de voix vont se lever pour s’émouvoir de ce qui vient de se passer à Medinatoul Salam. Pourtant, il ne s’agit de rien d’autre que d’un déni de justice. Autant la haute hiérarchie mouride est dans son droit d’interdire des manifestations non approuvées dans le périmètre de Touba, autant le préfet de Mbour ne devait pas pousser le zèle à étendre la mesure bien loin de la capitale du Mouridisme. Si le magal de Aïda Diallo ne dérangeait pas son voisinage, il y avait plus lieu de l’encadrer et le sécuriser, plutôt que de l’interdire de fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here