PARTAGER

Le chef de l’Etat veut que le gouvernement fasse «prendre toutes les dispositions requises, afin d’assurer un approvisionnement correct du pays en denrées de première nécessité» ; mais aussi, «de veiller au renforcement du rôle de l’Agence de régulation des marchés (Arm), dans l’anticipation et la correction des distorsions portant sur la distribution des denrées alimentaires de consommation courante».

Le marché national est souvent caractérisé par une tension sur les prix de certaines denrées alimentaires. Ce qui impacte négativement, le pouvoir d’achat des consommateurs. Face à cette situation le chef de l’Etat a de­mandé hier, «au gouvernement de faire prendre toutes les dispositions requises, afin d’assurer un approvisionnement correct du pays en denrées de première nécessité, et de veiller au renforcement du rôle de l’Agence de régulation des marchés (Arm), dans l’anticipation et la correction des distorsions portant sur la distribution des denrées alimentaires de consommation courante».  Rappe­lant en Con­seil des ministres, «les mesures fortes qu’il a prises et qui ont permis d’assurer la baisse des prix des denrées et produits de première nécessité», Macky Sall a assuré que «l’amé­lioration soutenue des conditions de vie de nos concitoyens, demeure une priorité majeure de son action». Il exige ainsi, du gouvernement  «de mobiliser l’en­sem­ble des services de l’Etat impliqués dans le circuit des approvisionne­ments, en vue de lutter contre la fraude, la spéculation et la rétention des stocks destinés à la commercialisation».

Baisse des loyers
Selon le communiqué du porte-parole du gouvernement, Macky Sall a également, parlé du «suivi dynamique de la politique de baisse des loyers». A ce propos note le document, le président Sall «invite le Premier ministre à lui faire parvenir un rapport exhaustif sur les effets économiques et sociaux de cette mesure de haute portée sociale, et à relancer les travaux de la Commission ad-hoc sur le suivi des loyers». «Dans ce cadre, indique le chef de l’Etat, il importe de veiller notamment, à la prise en compte des baux à usage commercial, à la publication de nouvelles propositions consensuelles de mesures visant la régulation dynamique des loyers dans l’intérêt réciproque des locataires et des bailleurs».

Emploi
La semaine dernière, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a rendu public le rapport de l’Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal de 2015. D’après le Président, «l‘examen du rapport révèle que la dynamique de création d’emplois de notre économie s’est consolidée, au regard des contrats de travail officiellement enregistrés au niveau des inspections du travail. Dès lors, il demande au Premier ministre d’examiner avec l’ensemble des acteurs du marché du travail, les enseignements et recommandations dudit rapport, de même que les résultats de toutes les enquêtes relatives à l’emploi, récemment publiées, en vue d’accélérer la réactualisation de la politique nationale de l’emploi, et de mettre en cohérence les programmes et projets de promotion de l’emploi». Sur ce point, «le président de la Répu­blique invite le Premier ministre à envisager, dans les meilleurs délais, la mise en place d’un système intégré et consensuel de publication des statistiques de l’emploi, à tenir un Conseil inter­ministériel sur l’emploi avant fin février 2017, en prélude au premier Conseil présidentiel sur l’emploi prévu en fin mars 2017».

Secteur informel
Le secteur informel n’a pas été occulté. Sur cette question rapporte le porte-parole, «le chef de l’Etat exhorte Mahammad Boun Abdallah Dionne et son équipe  «à intensifier le processus de modernisation du secteur informel et demande à ce titre au Premier ministre  de recevoir l’ensemble des organisations de commerçants et d’opérateurs économiques, pour définir dans la concertation, une feuille de route portant, notamment, sur les besoins en réhabilitation et construction de marchés et centres commerciaux, l’encadrement juridique, fiscal, comptable, financier et social, ainsi que sur les mécanismes de recensement des emplois de l’économie informelle».
 dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here