PARTAGER

Une simple comparaison suffit à comprendre à quel point Idrissa Gana Gueye était loin du compte, mardi soir à Dortmund. Alors que son binôme Marco Verratti touchait 138 ballons et en récupérait 14, le Sénégalais se contentait de 97 ballons touchés et 8 récupérés. Une bien maigre pitance pour celui qui n’était devancé que par N’Golo Kanté (voire Wilfred Ndidi) ces dernières saisons au hit-parade des ratisseurs de Premier League. Dépassé, fébrile, le Lion de la Teranga est passé à côté de son match sur la pelouse du Signal Iduna Park. Dans les grandes largeurs, au point de récolter un 2/10 sur Football365.fr. Il n’était certes pas le seul de son équipe, dont le naufrage fut collectif. Mais son manque d’impact et ses pertes de balle inhabituelles auront pesé dans la balance.

Des débuts de rêve
Tout l’inverse de la prestation réussie le 18 septembre dernier lors de la réception du Real Madrid. Ce soir-là, l’ancien joueur d’Everton avait passé avec succès son premier gros test à Paris. Idrissa Guèye avait su défendre en avançant, mettant son équipe dans le bon sens et obtenant des balles de but. «C’est incroyable. Je n’ai pas de mots. Je ne sais pas combien de ballons il a récupéré, et pas des ballons faciles. Il a réussi à bien lire les situations. Gana a fait un très bon match.» L’éloge était alors signé Thiago Silva. Idrissa Guèye est-il capable de rendre une aussi bonne copie lorsque la pression s’élève ? Son avenir dans l’entrejeu parisien en dépend. La suspension de Marco Verratti pour le 8ème de finale retour devrait donner une nouvelle chance à l’ex de l’Institut Diambars. A lui de la saisir, en s’adaptant à son nouveau binôme (Paredes ? Marquinhos ?).
Avec football365

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here