PARTAGER

 

La formule diplomatique n’a jamais été son fort ! De jour en jour, Donal Trump se singularise en utilisant des expressions indignes d’un chef d’Etat. Hier, lors d’une réunion sur l’émigration avec des législateurs, le milliardaire a traité de « pays de merde » l’Afrique et Haïti

Par Malick GAYE

Donal s’est encore « trumpé ». Ce jeudi, le président des Usa a encore, est-on tenté de dire, dérapé. Dans une réunion avec les législateurs, le milliardaire a tenu des propos particulièrement injurieux sur les africains et haïtiens. Selon le Huffington post qui a eu lu le Washington post, Donal Trump a déclaré : «Pourquoi est-ce qu’on veut des gens qui viennent de tous ces pays de merde? On devrait avoir plus de gens d’endroits comme la Norvège ». Une réponse au sénateur démocrate Dick Durbin qui a mis sur la table la possibilité de restaurer des protections pour les immigrants en provenance notamment d’Afrique, du Salvador et d’Haïti, dans le cadre d’un projet de loi sur l’immigration. Malgré la polémique engendrée par ses propos injurieux sur les réseaux sociaux, la maison blanche n’a pas démenti. « Certains politiciens à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain. Le président n’acceptera un accord sur l’immigration que s’il s’attaque correctement au système d’attribution de visas par loterie et à la migration en chaîne, deux programmes qui fragilisent notre économie et permettent à des terroristes d’entrer dans notre pays» informe le Huffington post qui a lu le communiqué officiel.

L’intéressé, adepte de twitter, n’a pas beaucoup attendu pour réagir. Donal Trump a reconnu avoir tenu des «propos durs» mais a laissé entendre qu’il n’avait pas utilisé l’expression «pays de merde».

mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here