PARTAGER

La Commission nationale électorale a mis fin au peu de suspense qui restait en confirmant la très large victoire de Benno lors des Législatives de la fin juillet. Maintenant, il est temps que l’on se trouve un autre os à ronger pour nous nettoyer l’esprit. Mais surtout pas les ragots du Net et des réseaux dit «sociaux», pourtant si peu portés à la sociabilité. Le procureur de la République a décidé de sortir sa cravache pour punir les dérives. Et ceux qui se plaignent des restrictions aux libertés doivent prier qu’aucun des leurs ne soit jamais pris à partie par un anonyme caché derrière un clavier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here