PARTAGER

Toujours aussi avare en déclarations, Sidy Diallo, pour sa dernière sortie en tant que président de la Fif, s’est montré souriant et surtout satisfait de son parcours à la maison de verre.
Durant ses deux mandats, la presse n’a pas été tendre avec lui. Des moments de turbulence que l’ex-président de la Fif a pris, selon lui, avec philosophie et pour lesquels il a tenu à remercier la majorité des médias. Même s’il a décrié quelques contre-vérités colportées sur sa personne. «Merci pour l’accompagnement de ma personne. Et quand je parle d’accompagnement, je pense également aux critiques constructives. Seulement, ce sont par contre les mensonges qui ne sont pas acceptables. Ceux qui vont écouter et qui ont menti comprendront mon message», a-t-il indiqué.
Au-delà des rapports tumultueux avec les critiques du football ivoirien, Sidy Diallo gardera de bons souvenirs de sa présidence avec la rencontre de nouveaux proches. «Dans l’ensemble, je repars du milieu du football en ayant eu de nouveaux frères, de nouveaux amis. Je ne serai plus président certes, mais je resterai un fervent supporter du Stella club d’Adjamé». Une déclaration d’amour à son club de cœur qui intervient au moment où les actuels dirigeants des Magnans ne sont pas en odeur de sainteté avec l’enfant de Djêkanou.
Sport-ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here