PARTAGER

La Mission d’observation électorale de la Cedeao, dirigée par Kadré Désiré Ouédraogo au Mali, s’est réjouie des efforts fournis par les autorités maliennes, les structures en charge des élections, pour la tenue du deuxième tour du scrutin remporté par le Président Ibrahima Boubacar Keïta. Dans une déclaration faisant état du déroulement de ce scrutin, les membres de cette commission soulignent que malgré certaines insuffisances, «le scrutin s’est déroulé dans un environnement globalement apaisé». Parlant des insuffisances, la mission a relevé «l’absence de listes affichées dans certains bureaux de vote due à leur destruction ou détérioration après le premier tour, la disparité des procédures dans l’utilisation des scellés dans la plupart des bureaux de vote, les urnes non numérotées et, parfois, sans scellés, une interprétation diverse dans l’application du communiqué du ministre de l’Adminis­tration territoriale et de la décentralisation, l’utilisation non uniforme de l’encre indélébile d’un bureau de vote à l’autre». A cela s’ajoute « l’incident tragique survenu dans la région de Tombouctou, précisément dans le cercle de Niafunké (commune rurale d’Arkodia), qui a causé l’assassinat du président d’un bureau de vote, la destruction de ce bureau, et plusieurs autres dégâts» jugés regrettables par la commission de la Cedeao.
Pour la stabilité du pays, la mission exhorte «les candidats à accepter la volonté du Peuple malien». Ainsi les membres de ladite commission demandent aux candidats en cas «de griefs, de recourir exclusivement à des moyens légaux pour demander réparation». La population quant à elle «est invitée au calme et à la sérénité en attendant la proclamation officielle des résultats par les organes habilités».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here