PARTAGER

Le leader de l’Union nationale pour le développement du Sénégal invite l’Etat à penser à de meilleures infrastructures routières pour rallier le Sud. Amadou Tidiane Diatta rêve d’une autoroute «Illa Casamance».

«Nous appelons de tous nos vœux à la réalisation de l’autoroute ‘’Illa Casamance’’.» C’est le cri du cœur lancé samedi à Grand Yoff par le président de l’Union nationale pour le développement du Sénégal (Und/S). Une allusion à l’autoroute «Illa Touba» dont le coût est estimé à près de 400 milliards de F Cfa. En effet, selon Amadou Tidiane Diatta qui présidait la cérémonie du 5e anniversaire de son parti, les populations de la Casamance rencontrent «d’énormes difficultés» quand elles empruntent la route. Il dit : «Pour s’en apercevoir, il faut attendre la période des fêtes. Il arrive que les voyageurs passent deux nuits avant d’arriver à destination. C’est pourquoi ils m’ont demandé de dire au président de la République qu’ils sont fatigués. En plus de la construction de cette autoroute qu’elles réclament, les populations de la Casamance demandent aussi d’augmenter les bateaux qui assurent la liaison et de réduire les tarifs afin de leur faciliter les déplacements. Mais aussi un train Dakar-Tambacounda-Ziguinchor et la construction des voies de production à l’intérieur de la Casamance pour plaider en faveur d’une paix définitive dans cette région.» Amadou Tidiane Diatta est d’avis que l’installation des unités de production est une solution pour freiner l’émigration clandestine et lutter contre le chômage des jeunes.
Le président de ce mouvement n’a pas occulté les nombreux accidents de la circulation avec leurs lots de morts et les séries de meurtres enregistrés ces derniers temps. Il appelle à mettre un terme à ces fléaux. Pour ce faire, il invite à «plus de fermeté, de tolérance et de discipline». Par ailleurs, le président de l’Und/S appelle aussi les Sénégalais au civisme et à faire preuve de «plus de patriotisme pour un Sénégal émergent». La célébration de cet anniversaire a été une opportunité pour M. Diatta de faire le bilan de son mouvement. «L’Und/S octroie chaque année des denrées de première nécessité aux familles les plus démunies et contribue à la formation de plusieurs jeunes aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication», souligne-t-il. Pour rendre les femmes plus autonomes, l’Und/S leur a fait bénéficier de formations sur la microfinance et les techniques de commerce. Amadou Tidiane Diatta annonce que son mouvement ira aux Législatives de 2017 suite au «bon résultat» qu’il a enregistré lors des Locales de 2014 où il est arrivée 4e sur les 11 coalitions de Grand-Yoff.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here