PARTAGER

Un nombre de 400 détenus provenant de plusieurs centres de détention du pays sera transféré dans deux mois à la prison de Sébikotane. L’annonce a été faite par Amadou Abdoulaye Diop, directeur des Constructions des palais de justice et autres édifices du ministère de la Justice, lors d’une visite des nouveaux bâtiments prévus à cet effet.

Quelque 400 détenus en provenance de plusieurs prisons du pays notamment Rebeuss vont être transférés à la prison de Sébikotane dans deux mois. Amadou Abdoulaye Diop, directeur des Constructions des palais de justice et autres édifices du ministère de la Justice, l’a fait savoir lundi à l’occasion de la visite des nouveaux bâtiments prévus pour ce faire. «Nous sommes ici à la prison de Sébikotane que nous appelons dans notre jargon, le quartier spécial de Sébikotane, un quartier à haute sécurité. C’est une prison qui peut accueillir jusqu’à 400 personnes ; ce qui va permettre de désengorger Rebeuss qui, comme vous le savez, a atteint depuis quelques années les limites de sa capacité (…) Sur ce site, nous allons accueillir dans deux mois des détenus qui viendront de Rebeuss et peut-être même d’autres prisons du pays», a-t-il fait savoir après avoir constaté de visu l’état d’avancement des travaux. «Cette prison respecte tous les standards nationaux en matière de construction de prison», a-t-il encore précisé. Il s’agit d’un bâtiment R1 + 1 conçu, selon le directeur des Constructions, pour assurer des conditions de détention correctes. «Il faut qu’on mette les détenus dans des conditions qui respectent les droits de l’Homme, qui respectent la dignité humaine», a noté en ce sens M. Diop, affirmant qu’un compartiment pour personnes à mobilité réduite a été aménagé dans ces nouveaux locaux.
«Ce qui reste à faire c’est le bloc administratif et les fosses septiques et le constructeur a assuré qu’ils seront prêts avant les deux mois», fait savoir le directeur pour qui l’objectif de l’Etat est de construire d’autres prisons encore pour rendre meilleures les conditions de détention au Sénégal. «L’Etat du Sénégal est en train de faire des efforts pour désengorger carrément toutes les prisons. Pas seulement Rebeuss, mais toutes les prisons du Sénégal. On travaille à construire d’autres prisons beaucoup plus grandes en termes de superficie et de capacité d’accueil, et qui  vont offrir toutes les commodités», a indiqué Amadou Abdoulaye Diop. Ce dernier a, à ce propos, fait savoir que des études sont en cours pour en construire dans d’autres localités qu’il n’a cependant pas listées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here