PARTAGER

La Ligue sénégalaise des droits de l’Homme (Lsdh) souhaite que le député Khalifa Sall siège à l’Hémicycle malgré sa détention. Elle invite ainsi le doyen des juges à «ordonner la levée d’office du mandat de dépôt décerné contre ce dernier afin de lui permettre de faire valoir ses droits». Le leader de la coalition Manko taxawu senegaal (Mts) séjourne à Rebeuss depuis le 7 mars dernier dans le cadre du dossier de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Ses camarades députés ont récemment enclenché une procédure de levée de son immunité parlementaire sur demande du procureur de la République. Une attitude que Assane Dioma Ndiaye et ses camarades ne cautionnent pas. Selon eux, Khalifa Sall ne peut actuellement pas se présenter devant la commission ad hoc. «Le Règlement intérieur de l’As­sem­blée nationale ne prévoit pas la possibilité qu’un député comparaisse détenu devant la commission ad hoc», soutiennent-ils.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here