PARTAGER

Le capitaine Mamadou Dièye de l’Armée nationale, arrêté vendredi dernier devant les locaux de Dakaractu, a encore passé la nuit d’hier au camp militaire du Génie à Bargny. Le capitaine Dièye qui, visiblement n’est pas isolé, parle d’une «procédure normale» pour justifier ce qu’il subit actuellement. «Quand deux parties ne se comprennent pas, il faut qu’elles soient entendues et qu’on voie comment trouver une solution au problème. Au plus haut niveau, les gens sont en train d’examiner la question», fait savoir Dièye en wolof à ses interlocuteurs via WhatsApp. L’officier fait état d’un bon traitement dont il «a bénéficié» partout où il a été conduit durant son arrestation : Section de recherches, brigade et Bargny. Le capitaine déclare bénéficier du soutien de pas mal d’officiers, sous-officiers et d’hommes de troupe qui ont pu le joindre.
Conduit dans un premier temps à la Section de recherches de la gendarmerie vendredi dernier, il devait passer la nuit du vendredi à samedi à la brigade prévôtale sise à l’avenue Faid­herbe. C’est par la suite que la décision a été prise de le transférer au camp du Génie militaire de Bargny.
Le capitaine Mamadou Dièye, qui a déclaré sa candidature à la Présidentielle 2019, a déposé une lettre de démission de l’Armée nationale en 2017 auprès de la hiérarchie militaire qui l’a refusée, d’après lui.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here