PARTAGER

Le ministre de l’Intérieur passe plus de temps à parler des questions électorales que de s’occuper de la sécurité des Sénégalais. C’est le constat de Déthié Fall qui était en tournée de massification de Rewmi à Tambacounda.

Le vice-président du parti Rewmi qui était à Tambacounda n’a pas manqué de lancer des piques au ministre de l’Intérieur. Interpellé sur les cas d’insécurité marquée ces temps-ci par des agressions et autres meurtres de citoyens, Déthié Fall dit avoir constaté «beaucoup de manquements» dans la gestion de la sécurité des personnes et de leurs biens. Et il le met sur le dos de Aly Ngouille Ndiaye. «A chaque fois qu’il fait des sorties dans la presse, c’est pour parler d’élections reportées, de dialogue national ou des choses y afférentes. C’est regrettable. Tout cela montre que la sécurité des populations et de leurs biens ne les préoccupe même pas, lui et son chef», se désole-t-il. Le député de Rewmi souligne en effet que cette question sécuritaire impacte le tourisme. «Les investisseurs ont peur de mettre leurs moyens dans un endroit sans sécurité. L’Etat, avec le président de la République au premier chef, doit mieux protéger les populations et travailler à trouver de l’emploi aux jeunes. Cela, pour un climat social apaisé qui garantit une libre circulation des personnes et de leurs biens», exhorte le camarade de Idrissa Seck.
Le vice-président de Rewmi était avec Alé Salle Diop, secrétaire national chargé de la massification du parti et d’autres responsables. Dans ce sens, ils ont sensibilisé leurs militants et sympathisants sur l’opération «Bao­bab» lancée par leur parti. «Il s’agit d’expliquer aux militants et sympathisants les voies et moyens conçus par le parti pour arriver à mieux le massifier. Et c’est la raison principale de notre tournée», a déclaré le député.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here