PARTAGER

Déthié Faye répond au Pds et aux autres partis qui ne participent pas au dialogue politique et rejettent le «consensus fort» sur le report des Locales. Le coordonnateur des non-alignés estime que c’est une question de «cohérence» parce que l’opposition avait dénoncé des irrégularités dans le processus électoral lors de la Présidentielle du 24 février dernier.

Les élections locales ont été reportées sine die à la suite d’un «consensus fort» entre les participants au dialogue politique. Mais le Parti démocratique sénégalais et le Congrès de la renaissance démocratique qui n’y siègent pas parlent de décision unilatérale. En marge d’un séminaire de capacitation des non-alignés, Déthié Faye s’est voulu clair : «Nous ne pouvons pas dire, sur cette question, qu’il n’y a pas eu de consensus. A la rencontre, quand le pôle des non-alignés a proposé le report, sur la base d’un ensemble de considérations, toutes les entités politiques qui étaient présentes l’ont approuvé. Par conséquent, sur cette question, on ne peut pas parler de non consensus.» Le coordonnateur du Pôle des non-alignés explique : «Nous considérons qu’on devait rester cohérent. Avant la Présidentielle, nous disions que le processus électoral n’était pas fiable. A l’issue du scrutin, aucun candidat n’a eu à féliciter le candidat déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel (…). Il y a des entités politiques, dont le Pds, qui avaient appelé au boycott, estimant que le fichier était piégé et, donc, aller à l’élection serait légitimer Macky Sall. Aujourd’hui, ce sont les mêmes qui disent que nous devons aller aux élections locales avec le même fichier. Alors qui veulent-ils piéger ?» M. Faye souligne que ceux qui disent qu’ils ne veulent pas du report savent que «si nous allons aux élections le premier décembre avec le processus électoral actuel, on aboutira aux mêmes résultats».
Lors de ce séminaire qui a réuni les non-alignés, le Forum civil, le Gradec, le ministère de l’Intérieur et d’autres experts, il a été question de la démocratie, des ressources naturelles, de la transformation économique, entre autres. A terme, le Pôle des non-alignés entend asseoir une «base argumentaire cohérente» pour faire des propositions «utiles» lors des travaux des commissions en charge du dialogue national et politique.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here