PARTAGER
Déthié Faye. Ces conditions, coordonnateur du Pôle des non-alignés

«Les termes de référence ont été finalisés, les objectifs spécifiques validés.» La rencontre des acteurs politiques d’hier a permis de se pencher sur la chronologie des points à discuter par ordre de priorité lors du dialogue. Et la question des Locales semble être essentielle pour les partis politiques. «Nous sommes obligés de voir si on ne devrait pas échanger en priorité sur les questions liées aux élections locales», soutient Déthié Faye. En effet, les principes de base, à en croire le plénipotentiaire du pôle des non-alignés, devraient, entre autres, être la révision exceptionnelle des listes, un code électoral consensuel. Certains se demandent d’ailleurs s’il ne faut pas commencer par l’évaluation du processus électoral, l’audit du fichier ou encore l’examen des questions liées à l’organisation des élections. Pour lui, il ne sert à rien d’aller à «des élections qui ne reflètent pas la réalité». M. Faye d’ajouter dans ce sens : «Quand nous discuterons, nous poserons les conditions qu’il faut pour aller à des élections transparentes. L’intérêt du dialogue politique, c’est de parvenir enfin à un processus électoral qui découle d’un consensus fort.»
Sur la question de la caution qui devrait être fixée aujourd’hui comme annoncé par Aly Ngouille Ndiaye lors de sa rencontre avec les partis politiques, lundi, Déthié Faye se veut clair. «Le ministre de l’Intérieur ne peut que respecter les dispositions actuelles de la loi et du code électoral. Mais si nous arrivons à un consensus, elle va impacter la décision du ministre», a-t-il dit.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here